en

Santé & bien-être

La rosacée : lorsque la rougeur n’est pas seulement un signe de timidité

Commentaires

Nez rouge et enflé, peau épaissie et recouverte de bosses : c’est souvent l’image qui nous vient à l’esprit lorsqu’on entend le mot « rosacée ». Voici quelques informations pour démystifier cette maladie de peau plutôt commune.

Reconnaître la rosacée

La rosacée peut être perçue comme un problème de santé principalement cosmétique. Par contre, cette affection peut affecter l’estime et la confiance en soi. Il est donc important de ne pas la banaliser, d’apprendre à reconnaître ses propres déclencheurs et de les maîtriser.

La rosacée est une affection de la peau chronique qui touche environ de 1,5 à deux millions de Canadiens. La rosacée se manifeste par des rougeurs au centre du visage, sur les joues, le nez, le menton ou le front. Ces rougeurs peuvent ensuite s’étendre aux oreilles, à la poitrine, au dos et aux yeux. Avec le temps, celles-ci deviennent permanentes. On peut également voir l’apparition de télangiectasies (de petits vaisseaux sanguins dilatés sur le nez et les joues) de même que des papules (de petits boutons rouges).

On distingue trois phases de la maladie, selon son degré de sévérité:

  • Légère : Il y a une tendance à rougir facilement et soudainement, avec une rougeur permanente au centre du visage.
  • Modérée : L’apparition de papules s’ajoute à la rougeur du visage.
  • Sévère : Il y a présence d’un épaississement de la peau sur le nez et les joues, associé à une rougeur importante et à la présence de nodules, qui sont de petites bosses dures et bien délimitées.

Typiquement, les personnes à risque de rosacée sont celles qui :

  • sont âgées de 30 à 50 ans;
  • ont le teint de peau clair;
  • ont des antécédents familiaux (hérédité);
  • sont de sexe féminin.

Quels sont les déclencheurs?

L’origine exacte de la rosacée demeure inconnue. Un trouble lié aux vaisseaux sanguins du visage provoquerait les rougeurs et la sensation de chaleur. Nous savons toutefois que certains facteurs peuvent aggraver ses manifestations:

  • la chaleur, incluant les bains chauds et les saunas;
  • les exercices physiques intenses;
  • les conditions de température : le froid, la chaleur, le vent, le soleil;
  • certains aliments: l’alcool, les boissons chaudes, les plats épicés, la caféine;
  • le stress et les émotions fortes;
  • les produits cosmétiques gras, parfumés ou à base d’alcool.

Comme ces facteurs peuvent varier d’une personne à l’autre, la tenue d’un journal de symptômes peut être utile afin de bien identifier vos propres déclencheurs.

Le traitement de la rosacée

Il n’y a pas de solution définitive à la rosacée. Par contre, on peut la contrôler efficacement en adoptant certaines habitudes, telles que :

  • Utiliser une protection solaire, été comme hiver
  • Apprendre à se détendre
  • Cesser de fumer
  • Éviter d’utiliser des crèmes à base de corticostéroïdes, sauf sur avis médical
  • Éviter les facteurs susceptibles de déclencher l’affection qui ont été identifiés par le journal de symptômes

De plus, il faut porter une attention particulière aux soins de la peau du visage. Voici quelques conseils à ce propos :

  • Nettoyer la peau en douceur à l’eau tiède
  • Bien hydrater la peau
  • Utiliser des produits de nettoyage et d’hydratation adaptés aux besoins des peaux plus sensibles
  • Éviter les produits contre l’acné vendus sans ordonnance
  • Éviter les cosmétiques trop gras

Lorsqu’elle n’est pas traitée médicalement, la rosacée peut s’aggraver avec le temps. Heureusement, il existe différents médicaments prescrits dont l’usage peut permettre d’en maîtriser les symptômes. Certains se présentent sous la forme de gel, de crème, d’onguent ou de lotion. Dans certains cas, la prise de médicaments par la bouche s’avérera souhaitable et salutaire. De plus, d’autres types d’interventions peuvent être réalisés sur la peau; par exemple, un traitement au laser permettant de traiter les vaisseaux sanguins qui sont visibles à la surface de la peau. Bien que la rosacée puisse être traitée par un médecin de famille, une consultation avec un dermatologue peut être indiquée dans certains cas.

Les manifestations de la rosacée empirent ou s’améliorent de façon périodique. Il est important de suivre les conseils de votre médecin pour obtenir un traitement et des soins adaptés à votre type de peau. N’hésitez surtout pas à discuter avec votre pharmacien des alternatives possibles et surtout, soyez patient, car plusieurs semaines peuvent être nécessaires avant de noter une amélioration. Des moyens sont à votre disposition pour améliorer l’apparence de votre peau. Puisque le facteur temps influence l’évolution de la rosacée, ne tardez pas à vous en occuper!

En lire plus sur le sujet

4 conseils pour préparer votre peau au soleil

Lire l'article +
Attention, peau sensible!

Attention, peau sensible!

Lire l'article +
Faites bonne figure face aux taches pigmentaires

Faites bonne figure face aux taches pigmentaires

Lire l'article +
Prevent skin aging

9 règles d’or pour conserver une peau d’apparence jeune

Lire l'article +
Des soins adaptés aux peaux grasses

Des soins adaptés aux peaux grasses

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet