en

L’exercice : un mode de traitement contre le diabète

Commentaires

Saviez-vous qu’en incluant un programme d’exercice dans votre quotidien, vous pourriez obtenir une meilleure maîtrise de votre diabète? Par ailleurs, le fait d’augmenter votre niveau d’activité physique pourrait vous procurer de nombreux autres avantages quant à votre santé et à votre vie en général.

diabete exercice

L’exercice physique dans le traitement du diabète de type 2

Au Québec, le nombre de personnes atteintes de diabète de type 2 augmente chaque année et plusieurs personnes en souffrent sans le savoir. Il est bien connu que l’inactivité physique est un facteur de risque pour le développement du diabète de type 2. Heureusement, nous avons le contrôle sur notre niveau d’activité physique et des changements peuvent être apportés, ce qui pourrait faire toute la différence.

L’exercice physique est au cœur du traitement du diabète de type 2, en plus de jouer un rôle important dans la prévention de cette maladie. L’exercice physique est non seulement bon pour le moral, il est excellent pour prévenir certaines complications du diabète à long terme, et plus précisément les maladies cardiovasculaires. L’activité physique, associée à des changements des habitudes alimentaires, favorisera un maintien ou une perte de poids. Les effets de l’activité physique et la perte de poids qui s’ensuit se combineront et rendront l’insuline de votre corps plus efficace, ce qui diminuera vos glycémies.

Voici quelques exemples d’autres bénéfices potentiels de l’activité physique :

  • favoriser un sentiment de bien-être;
  • améliorer la qualité de votre sommeil;
  • abaisser vos taux sanguins de cholestérol;
  • allonger votre espérance de vie.

Quels sont les effets de l’exercice sur la glycémie?

Lors de l’exercice physique, la glycémie diminue puisqu’il y a augmentation de l’effet de l’insuline de votre corps. Le rôle de l’insuline consiste à faciliter la consommation du glucose (le sucre) par les cellules, celles-ci utilisant ce dernier comme carburant. Cet effet d’abaissement de la glycémie peut persister jusqu’à 12 heures après l’effort physique. L’exercice pratiqué de façon assidue entraîne une normalisation de la glycémie qui peut mener éventuellement à une réduction des besoins en médication. Donc, il se pourrait que votre médecin vous propose de réduire le dosage de vos médicaments, y compris celui d’insuline si vous en faites l’usage. De plus, la pratique régulière d’activité physique est suffisante pour réduire ce qu’on appelle le taux d’hémoglobine glyquée. Cette mesure effectuée à l’aide d’une prise de sang permet d’estimer la moyenne de vos glycémies au cours des trois derniers mois, et constitue donc un reflet fidèle du degré de maîtrise de votre diabète.

L’exercice physique et le diabète de type 1

Si on vous a diagnostiqué un diabète de type 1, cela veut dire que vous devez vous injecter tous les jours de l’insuline. À la suite d’un exercice plus intense, votre glycémie pourrait diminuer suffisamment pour que vous vous retrouviez en hypoglycémie. D’ailleurs, la crainte des hypoglycémies constitue souvent un frein à la volonté de faire du sport chez les personnes vivant avec le diabète de type 1, ce qui est dommage. Dans les faits, il n’y a pas de raison de s’abstenir de faire du sport parce qu’on prend de l’insuline; en réalité, il existe à l’inverse une multitude d’excellentes raisons de vous y adonner. Peut-être, tout simplement, devrez-vous ajuster vos doses d’insuline ou suivre votre glycémie d’encore plus près. Vous pouvez demander conseil à votre pharmacien, à votre médecin ou au professionnel responsable du suivi de votre diabète.

Comment s’y prendre?

Effectuer des changements significatifs à son mode de vie requiert de la motivation et de la patience. Il n’en tient qu’à vous de trouver les moyens les plus agréables et efficaces de retrouver la forme. Néanmoins, voici quelques conseils qui pourront vous aider :

  • Parlez à votre médecin de votre intention de vous mettre plus sérieusement à l’exercice. Demandez-lui de vous conseiller en tenant compte de votre situation médicale.
  • Débutez lentement et procédez par étapes. Cela vous permettra entre autres d’éviter les blessures et de maintenir votre motivation. Par exemple, vous pourriez commencer avec un objectif de 15 minutes trois fois par semaine, puis augmenter la durée et la fréquence des séances. Idéalement, vous devriez viser de faire au moins 150 minutes d’exercice d’intensité modérée par semaine, réparties sur au moins cinq jours.
  • Tentez d’intégrer l’exercice à votre vie quotidienne en tenant compte de votre mode de vie et de vos obligations professionnelles et familiales.
  • Choisissez des activités physiques qui vous plaisent et qui sont réalistes dans votre contexte.
  • Optez pour des activités sportives qui sollicitent à la fois vos muscles et votre système cardio-respiratoire, comme la marche, la course, la natation, le vélo, etc. La marche, tout particulièrement, peut s’avérer une option intéressante car elle est accessible, facile, peu coûteuse, et elle a démontré ses bénéfices chez la personne diabétique. Des exercices de musculation peuvent être réalisés de deux à trois fois par semaine.
  • Si le cœur vous en dit, envisagez de vous inscrire à un centre sportif et même à faire appel à l’expertise d’un entraîneur professionnel.
  • Inscrivez-vous à des cours ou à des séances de groupes. Cela vous permettra peut-être de faire des rencontres intéressantes ou, encore une fois, de maintenir votre motivation.
  • Si vous préférez vous entraîner en solitaire, sachez qu’il existe une panoplie de DVD d’exercices et de danse de toutes sortes que vous pourriez faire à la maison.

Quelques précautions à garder en mémoire

Afin d’éviter tout incident fâcheux (inconfort, ennui de santé, blessure, etc.),  il est important de respecter certaines mesures de précaution. Voici quelques recommandations qui pourront vous être utiles :

  • Prenez votre glycémie avant et après avoir fait de l’activité physique. Vous pourrez ainsi constater les effets bénéfiques de votre entraînement et également prévenir les épisodes d’hypoglycémie qui pourraient survenir, surtout si vous prenez un médicament pouvant en causer.
  • Buvez beaucoup d’eau pendant l’effort physique pour prévenir la déshydratation et prenez une collation avant de commencer, si besoin est.
  • Étirez-vous avant l’exercice pour éviter les blessures.
  • Établissez des objectifs adaptés à votre condition physique.
  • Ne dépassez pas vos limites.
  • Portez des chaussures confortables pour diminuer le risque de blessures aux pieds.
  • Portez toujours un bracelet ou une carte indiquant que vous êtes diabétique.
  • Évitez les entraînements si vous êtes malade ou encore lors de températures extrêmes (trop chaud ou trop froid).

L’exercice physique est bénéfique pour tout le monde, autant sur le plan physique que psychologique. Il permet de mieux gérer le stress, d’améliorer la confiance en soi et la qualité de vie en général. Si vous vivez avec le diabète, les bienfaits de l’activité physique seront encore plus nombreux. N’est-il pas rassurant de savoir que le diabète est une maladie qu’on peut s’employer à mieux maîtriser… en joignant l’utile à l’agréable?

En lire plus sur le sujet

Comment orchestrer la prise en charge de votre diabète

Comment orchestrer la prise en charge de votre diabète

Lire l'article +
Le diabète et la médication orale

Le diabète et la médication orale

Lire l'article +
L’utilisation de l’insuline dans le traitement du diabète

L’utilisation de l’insuline dans le traitement du diabète

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet