en

4 choses importantes à savoir sur la crise cardiaque

Commentaires

Le muscle cardiaque, fidèle au poste, battement après battement, est un champion de l’endurance. Toutefois, il n’est pas infaillible. L’infarctus du myocarde, communément appelé « crise cardiaque », est l’une des maladies du cœur les plus sérieuses. Apprenez à le connaître, à le reconnaître et, surtout, à le prévenir!

L’infarctus du myocarde

1. C’est l’une des principales causes de mortalité au Canada.

Les maladies du cœur et l’accident vasculaire cérébral (AVC) constituent deux des trois principales causes de mortalité au Canada. Parmi ces maladies, on retrouve l’infarctus du myocarde, que vous connaissez sans doute sous le nom de « crise de cœur ». Un infarctus survient lorsque les artères coronaires ne sont pas capables d’acheminer assez d’oxygène au cœur, soit parce qu’elles sont bloquées par un caillot ou parce qu’elles sont rétrécies par une accumulation de cholestérol. Le manque d’oxygène cause des dommages directs au cœur. Un blocage long et important peut même entraîner la « mort » d’une partie de votre cœur et, ultimement, un arrêt cardiaque.

2. Reconnaître l’infarctus du myocarde rapidement peut sauver des vies.

Plus on intervient rapidement lors d’un infarctus du myocarde, plus on limite les dommages au muscle cardiaque et leur étendue. Il est donc essentiel de reconnaître les symptômes d’un infarctus, que voici :

  • Un inconfort, une pression, une lourdeur, une douleur vive, une sensation de brûlure ou un serrement à la poitrine, non soulagé par le repos ou la prise de nitroglycérine;
  • Un inconfort dans d’autres régions du haut du corps : cou, mâchoire, épaules, bras ou dos;
  • De la difficulté à respirer ou un essoufflement;
  • Des sueurs ou une transpiration excessive;
  • Des nausées et des vomissements;
  • Des étourdissements.

Notez bien que ces symptômes ne sont pas nécessairement tous présents lors d’un infarctus du myocarde. Ils peuvent être irréguliers et ils ne se présentent pas toujours de manière soudaine et aiguë.

3. Les femmes doivent redoubler d’attention envers ces symptômes.

En effet, chez les femmes, les symptômes peuvent être moins marqués que chez les hommes. Les femmes présentent plus souvent un malaise à la poitrine, qui peut être souvent confondu avec des brûlures d’estomac. Mesdames, prenez garde!

4. Vous pouvez prévenir l’infarctus du myocarde.

Vous pouvez poser plusieurs gestes au quotidien qui diminueront votre risque de subir une crise cardiaque, mais également plusieurs autres maladies telles que l’AVC. Vous ferez ainsi d’une pierre deux coups!

  • Cessez de fumer et ne vous exposez pas à la fumée secondaire.
  • Maîtrisez votre tension artérielle si elle est élevée.
  • Maîtrisez également votre diabète en conservant des valeurs de glycémie acceptables.
  • Abaissez votre taux de cholestérol s’il est élevé.
  • Visez un poids santé et évitez l’accumulation de graisse autour de la taille, particulièrement dangereuse pour la santé de votre cœur.
  • Faites de l’exercice régulièrement.
  • Adoptez de saines habitudes alimentaires en mangeant de huit à dix portions de fruits et de légumes, en évitant les matières grasses et en consommant des produits à grains entiers.
  • Apprenez à mieux composer avec le stress.

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. Il saura vous renseigner sur les mesures à prendre pour mieux prendre soin de votre cœur.

Quoi faire en cas de symptômes?

Si vous ressentez les symptômes d’un infarctus du myocarde, composez immédiatement le 911.

En attendant les services d’urgence, arrêtez toute activité, reposez-vous en position assise ou couchée. Vous pouvez utiliser votre vaporisateur de nitroglycérine à dose prescrite pour vous soulager, si vous en possédez un.

Il se peut que le préposé du 911 vous fasse croquer de l’aspirine si vous n’y êtes pas allergique ou intolérant. Si c’est le cas, mentionnez-le sans faute au personnel soignant (ambulancier ou personnel des urgences).


Certains produits, aliments ou changements dans les habitudes de vie peuvent ne pas vous convenir. Veuillez toujours consulter votre pharmacien ou un professionnel de la santé pour évaluer ce qui vous convient le mieux. 


DÉCOUVREZ LES AUTRES CONSEILS DE CHANTAL


En lire plus sur le sujet

6 vérités sur l'anévrisme

Lire l'article +

4 aliments bons pour le cœur

Lire l'article +
L’angine de poitrine

Angines de poitrine : 5 facteurs de risque à surveiller

Lire l'article +

4 façons de prévenir l'insuffisance cardiaque

Lire l'article +
L’AVC : trois petites lettres aux lourdes conséquences

L’AVC : trois petites lettres aux lourdes conséquences

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet