en

La dysfonction sexuelle féminine ou les problèmes sexuels chez la femme

Commentaires

Saviez-vous qu’aucune maladie, toutes catégories confondues, n’est aussi répandue que la dysfonction sexuelle féminine? Étrangement, on n’entend que trop peu souvent parler de ce problème qui affecte pourtant la vie de 30 à 50 % des femmes. Il est temps de briser le silence et d’ouvrir la discussion.

La dysfonction sexuelle féminine

L’aspect multifactoriel des troubles sexuels féminins

Comme vous l’avez sans doute remarqué, nous vivons dans une société axée sur la performance et l’hypersexualisation. En cette ère où il n’a jamais été aussi facile de communiquer par de multiples moyens, parler de sexualité est fort à la mode et semble tout naturel. Étrangement, il en est tout autrement lorsque vient le temps de parler de troubles sexuels, particulièrement chez la femme.

Contrairement à ce que voudraient nous laisser croire les tendances sociales actuelles en matière de sexualité, celle de la femme va bien au-delà de la simple stimulation physique. Beaucoup plus complexe que celle de l’homme, la sexualité de la femme repose sur plusieurs aspects intimement reliés comme la communication, le fantasme, la tendresse, l’intimité émotionnelle, l’estime de soi et l’engagement. Malgré des décennies de combat pour la cause du féminisme qui visait l’émancipation de la femme en général, il semblerait que ce ne sont pas toutes les femmes qui réussissent à s’épanouir dans la sphère sexuelle.

Les problèmes sexuels rencontrés chez la femme peuvent être de deux natures : biologique et psychologique. Malgré cette distinction, il est très fréquent de les voir associées. En d’autres mots, il n’est pas toujours simple de cerner l’origine exacte d’un trouble sexuel. Malgré tout, tenter de comprendre ce qui sous-tend cette problématique aidera à trouver des solutions.

Les aspects biologiques de la sexualité féminine

Le corps de la femme a de tout temps été source d’émerveillement et de louanges. Doué pour l’amour, la tendresse, la maternité, il recèle mille et un mystères et secrets. Encore aujourd’hui, la science n’a pas encore réussi à comprendre entièrement comment il fonctionne, surtout dans ce qui touche la sphère plus intime. Mais nous savons déjà bon nombre de choses sur les aspects biologiques de la sexualité féminine.

Les hormones ont un rôle à jouer dans le bon fonctionnement sexuel chez la femme. Les deux plus importantes sont les œstrogènes et la testostérone. Les œstrogènes jouent un rôle primordial dans la régulation de la fonction sexuelle de la femme. Malgré leur implication dans l’initiation du désir, les œstrogènes seraient associés plus particulièrement à l’excitation sexuelle. Ils permettent en outre de contribuer à la santé des organes génitaux.

La testostérone est considérée comme étant l’hormone du désir et de la motivation sexuelle chez la femme. Puisque cette hormone est fabriquée en beaucoup plus petite quantité dans le corps de la femme que dans celui de l’homme, il n’est pas étonnant que l’appétit sexuel soit différent chez l’un et chez l’autre.

Il arrive qu’un trouble sexuel puisse s’expliquer par un dérèglement hormonal, qu’il soit de cause médicale ou simplement dû à des étapes normales de la vie d’une femme, comme une grossesse ou la ménopause.

De façon très résumée, la sexualité de la femme se compose de quatre étapes principales :

  • la phase de désir;
  • la phase d’excitation sexuelle;
  • la phase de l’orgasme;
  • la phase de résolution (retour du corps à son état normal).

On subdivise la dysfonction sexuelle féminine en quatre types principaux : les troubles du désir, les troubles de l’excitation sexuelle, les troubles de l’orgasme et les troubles douloureux.

De nombreuses maladies peuvent causer ou exacerber un trouble sexuel, y compris :

  • le diabète;
  • des maladies cardiaques ou vasculaires;
  • des maladies mentales (comme la dépression ou l’anxiété);
  • l’hypertension artérielle;
  • des troubles gynécologiques.

En outre, certains facteurs reliés au mode de vie peuvent y contribuer, comme le tabagisme, l’alcoolisme et l’abus de drogues illicites.

Les aspects psychologiques de la sexualité féminine

Il est bien connu que la sexualité des femmes se passe autant dans la tête et dans le cœur que dans le corps! Il n’est donc pas rare que la dysfonction sexuelle féminine s’explique en partie ou en totalité par des facteurs psychologiques ou émotionnels. Les exemples sont nombreux, mais en voici quelques-uns :

  • une faible estime de soi;
  • des conflits avec le partenaire;
  • des tabous religieux, éducationnels ou des restrictions sociales;
  • un sentiment de culpabilité;
  • des traumatismes sexuels vécus dans le passé (viol, inceste, etc.);
  • des  préférences ou des désirs sexuels différents de ceux du partenaire;
  • un manque de communication.

S’il s’avère que vos difficultés sont d’ordre émotionnel ou psychologique, le soutien d’un psychologue, sexologue ou autre thérapeute spécialiste pourrait vous être très bénéfique.

La sexualité et les médicaments

La prise de certains médicaments peut causer ou exacerber un trouble sexuel chez la femme. Parmi eux, notons :

  • des antidépresseurs;
  • des médicaments contre l’anxiété;
  • des narcotiques comme la morphine ou la codéine;
  • des antihypertenseurs (utilisés contre la « haute pression »);
  • des hormones;
  • des traitements contre le cancer.

Si vous éprouvez des difficultés sur le plan sexuel, demandez à votre pharmacien si les médicaments que vous prenez pourraient en être la cause.

Ne pas rester les bras croisés

Si vous vivez avec un trouble sexuel, voici quelques conseils supplémentaires :

  • Rappelez-vous que vous n’êtes pas seule. Ce type de problème touche près d’une femme sur deux, tous âges confondus. Par conséquent, ne vous jugez pas.
  • Confiez-vous à une femme en qui vous avez confiance, comme une bonne amie. Il est dans la nature de la femme de maîtriser l’art de l’écoute et de la confidence. Le fait de vous confier vous fera le plus grand bien et, qui sait, peut-être trouverez-vous une alliée qui pourra vous aider à trouver des solutions.
  • Apprenez à exprimer vos préférences et vos désirs; nommez ce qui vous plaît ou ne vous plaît pas. Les rapprochements sexuels ne devraient jamais représenter une corvée à exécuter, mais bien une occasion d’échanger, de se rapprocher, et de se faire plaisir tout en faisant plaisir à l’autre. La communication et le respect (de soi-même et de l’autre) sont des éléments clés d’une vie sexuelle saine et enrichissante.
  • Voyez votre difficulté comme un problème de santé qui mérite de l’attention et une recherche de solutions. Dans bien des cas, on peut en identifier la cause et y remédier.

Quelle que soit la nature ou la cause d’une difficulté sexuelle, il est important de briser le silence et d’aller chercher de l’aide, que l’on soit un homme ou une femme. Il peut être gênant d’aborder ce sujet avec un professionnel de la santé, et parfois difficile de trouver l’occasion de le faire. Par son écoute, sa disponibilité, sa discrétion et son professionnalisme, votre pharmacien peut répondre à vos questions et vos préoccupations en matière de sexualité. Et qui sait, peut-être vous offrira-t-il des pistes de solutions auxquelles vous n’aviez jamais pensé!

En lire plus sur le sujet

4 examens recommandés aux femmes

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet