en

La maladie bipolaire : avoir l’humeur en montagnes russes

Commentaires

Connaissez-vous quelqu’un qui, un jour, puisse être euphorique et, le lendemain, avoir le moral au plus bas? Cette personne souffre peut-être de maladie bipolaire. Il est parfois difficile d’admettre ce trouble, et pourtant, c’est quand on le reconnaît qu’on peut le plus l’apprivoiser.

La maladie bipolaire : avoir l’humeur en montagnes russes

La maladie bipolaire, comment la reconnaître?

Il arrive à tout le monde de vivre des périodes de grande joie, de tristesse, de colère et d'être confronté à certaines difficultés. Cependant, chez les gens qui souffrent de troubles bipolaires, la manifestation de ces sentiments peut être amplifiée, voire excessive. Souvent, les changements de comportement qui surviennent peuvent  inquiéter les proches.

La maladie bipolaire touche environ 2 % de la population adulte et il affecte les hommes et les femmes dans une même proportion. La maladie bipolaire se caractérise par une alternance d'épisodes de dépression majeure (« down ») et d'épisodes de manie (« high »), qui empêchent la personne de fonctionner normalement.  Par ailleurs, la majorité des patients ne présente pas de symptômes particuliers entre les épisodes de dépression et de manie.  

Quels sont les symptômes de dépression?

L'épisode de dépression se caractérise par différents symptômes. En voici quelques exemples :

  • de la tristesse et des pleurs; 
  • un sentiment d'être dépassé par les événements;
  • une fatigue extrême;
  • une perte d'appétit;
  • de l'insomnie;
  • une dévalorisation de soi;
  • un désintérêt envers les activités habituelles ou la sexualité;
  • un manque de concentration.

À quoi ressemblent les symptômes de manie?

L'épisode de manie est tout le contraire de la dépression. Voici quelques exemples de symptômes qui le caractérisent :

  • une humeur qu’on peut qualifier de :
    •  gaie;
    • démonstrative;
    • surexcitée/survoltée;
    • euphorique;
    • démonstrative.
  • de l’irritabilité;
  • un comportement agressif ou colérique;
  • un débit de la parole accéléré;
  • une hyperactivité ;
  • une réduction du besoin de sommeil;
  • une détérioration du jugement qui place parfois la personne dans des situations lourdes de conséquences (ex. : dépenses ou transactions financières irréfléchies).

La personne en phase de manie peut parfois donner l’impression d’être au sommet de son charme ou de sa productivité parce qu’elle a tout plein de choses à raconter et une énergie débordante. La difficulté de poser un diagnostic repose parfois en partie sur le fait que les symptômes de manie peuvent ne pas être perçus négativement.

Qu'est-ce qui cause la maladie bipolaire ?

À ce jour, on n'a pas mis en évidence de cause unique de cette maladie. L’hérédité semble avoir toutefois un rôle à jouer : les personnes dont un parent est atteint de maladie bipolaire sont plus à risque de l’avoir elles aussi. Par ailleurs, chez les personnes ayant des prédispositions à développer la maladie bipolaire, certaines éléments peuvent agir comme facteurs déclencheurs :

  • une situation stressante;
  • un choc émotif;
  • la privation de sommeil ou l’insomnie;
  • la prise de médicaments ou de drogues.

Comment soigne-t-on la maladie bipolaire?

Tout d’abord, le traitement du trouble bipolaire doit être adapté à chaque personne. Celui-ci s’appuie essentiellement sur des médicaments dont le but est de prévenir les rechutes. Ces médicaments améliorent la qualité de vie des personnes atteintes en stabilisant leur humeur. Également, une thérapie de soutien est recommandée pour tous les patients. Elle comporte des conseils pratiques pour apprendre à vivre avec la maladie et permettra aux patients de trouver des trucs et astuces afin de prévenir les rechutes. La psychothérapie peut s’avérer d’une aide précieuse. Avec un traitement approprié, la plupart des personnes bipolaires peuvent vivre une vie satisfaisante et bien fonctionner à la maison ainsi qu’au travail.

Plusieurs médicaments peuvent être utilisés avec succès pour traiter la maladie bipolaire. Consultez votre pharmacien pour toute question relative à la médication.

Quelques conseils pour vous aider à mieux vivre avec cette maladie

  • Essayez de dormir suffisamment; adoptez une bonne hygiène de sommeil.  
  • Faites de l'exercice régulièrement.
  • Éviter la consommation d’alcool ou de drogues.  
  • Apprenez à mieux gérer le stress.  
  • Ayez une alimentation équilibrée.
  • Tenez un journal pour garder une trace de vos sentiments quotidiens, de vos activités, de vos rythmes de sommeil, des événements de la vie et des effets secondaires des médicaments. Cela vous aidera, vous et votre médecin, à déterminer quel traitement vous convient le mieux.

Si une personne de votre entourage présente certains des symptômes ou comportements décrits dans ce document, encouragez-la fortement à consulter. La maladie bipolaire, lorsqu’elle est non diagnostiquée ou traitée, peut entraîner de la détresse et des conséquences importantes pour la personne qui en souffre et son entourage. Quand l’humeur d’une personne prend la forme d’une virée en montagnes russes, il est temps d’y regarder de plus près… pour éviter de perdre le nord!

En lire plus sur le sujet

Le traitement de la maladie bipolaire

Le traitement de la maladie bipolaire : garder le cap sur la stabilité

Lire l'article +

Commenter l'article

Pourrait vous interesser

Économisez sur vos produits santé

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet