en

Le mode d’utilisation des dispositifs d’inhalation pour le traitement de l’asthme

Commentaires

Les dispositifs d’inhalation des médicaments pour traiter l’asthme diffèrent entre eux. Pourtant, bien savoir comment fonctionne son dispositif est très important pour optimiser son traitement de l’asthme. Lisez ceci pour connaître les particularités de celui qui vous a été prescrit.

Le mode d’utilisation des dispositifs d’inhalation

Des outils pour mieux respirer

Les maladies respiratoires telles que l’asthme ou les maladies pulmonaires obstructives chroniques (emphysème et bronchite chronique) affectent le quotidien d’un grand nombre de Canadiens. Le traitement de ces affections respiratoires nécessite souvent le recours à des médicaments que l’on inhale (« respire »). Pour être efficaces, les médicaments doivent se rendre aux bronches et aux poumons, et pour ce faire, on doit utiliser certains outils (dispositifs).  Plus un individu sait comment bien utiliser son dispositif d’inhalation, plus le traitement sera efficace. Voici les particularités des principaux dispositifs que l’on retrouve sur le marché.

L’aérosol-doseur et la chambre d’espacement

L’aérosol-doseur est composé d’une cartouche et d’un inhalateur. La cartouche est le contenant qui renferme le médicament. On l’insère dans l’inhalateur qui comprend un embout buccal et un capuchon.

La première fois qu’on emploie l’aérosol-doseur ou si la dernière utilisation remonte à plus de 14 jours, il faut amorcer le dispositif pour que la dose délivrée soit la bonne. Cela signifie d’agiter pendant quelques secondes l’aérosol-doseur, puis de presser sur la cartouche pour faire sortir un jet loin du visage. On recommence jusqu’à ce qu’un jet franc soit propulsé.

Bien qu’il soit préférable d’utiliser un aérosol-doseur avec une chambre d’espacement, il est aussi possible de s’en servir sans. La chambre d’espacement permet d’optimiser la quantité de médicament qui atteint les poumons et augmente donc ses bénéfices pour la santé en plus de diminuer les effets indésirables. Ces deux méthodes d’utilisation diffèrent sur certains points et seront détaillées séparément.  

Voici la façon d’employer l’aérosol-doseur SANS la chambre d’espacement :

  • Agitez l’inhalateur quelques fois.
  • Expirez pour sortir l’air des poumons complètement.
  • Placez vos lèvres autour de l’embout buccal (attention de ne pas l’obstruer avec la langue).
  • En inspirant lentement, pressez sur la cartouche pour libérer une vaporisation dans votre bouche. Continuez d’inspirer pour remplir les poumons d’air.
  • Retenez votre souffle durant au moins 10 secondes.
  • Expirez doucement.

Voici la façon d’employer l’aérosol-doseur AVEC la chambre d’espacement :

  • Agitez l’inhalateur quelques fois.
  • Insérez l’aérosol-doseur dans l’orifice derrière la chambre d’espacement.
  • Placez vos lèvres autour de l’embout buccal de la chambre d’espacement (attention de ne pas obstruer avec la langue) ou, s’il y a lieu, placez le masque afin de bien couvrir votre bouche et votre nez, ou ceux de votre enfant si c’est lui qui reçoit le médicament.
  • Expirez dans le dispositif.
  • Pressez sur la cartouche pour libérer une vaporisation dans la chambre d’espacement. Ne pas vaporiser plus d’une dose à la fois dans la chambre d’espacement.
  • Prenez une inspiration lente, profonde et complète. Retenez votre souffle durant au moins 10 secondes. Les enfants peuvent inspirer et expirer normalement à l’intérieur du masque jusqu’à 6 fois.

Si vous entendez un sifflement lorsque vous inhalez dans la chambre d’espacement, cela signifie que vous inspirez trop fort. De plus, on recommande de laver la chambre d’espacement et l’inhalateur (sans la cartouche de médicament) environ une fois par semaine avec de l’eau tiède et un détergent doux, puis de laisser sécher à l’air libre. Il faut s’assurer que les dispositifs sont bien secs avant de s’en servir de nouveau.

Le Turbuhaler  

Le Turbuhaler, contrairement à l’aérosol-doseur, renferme le médicament sous forme de poudre sèche. Cette poudre est tellement fine qu’on ne la sent pas lorsqu’on l’inhale. Son mode d’utilisation est plutôt simple :

  • Enlevez le capuchon et tenez le dispositif à la verticale.
  • Tournez la molette colorée vers la droite le plus loin possible et ramenez-la vers la gauche. Un déclic devrait se faire entendre.
  • Expirez en laissant sortir le plus d’air possible des poumons.
  • Placez vos lèvres autour de l’embout buccal et redressez la tête.
  • Inspirez profondément et fortement.
  • Retenez votre souffle durant au moins 10 secondes, puis expirez doucement.

En tout temps, il ne faut jamais expirer dans le dispositif au risque de perdre la dose de médicament. Pour l’entretien, il suffit de passer un mouchoir sec sur l’embout buccal aux 2 ou 3 jours.

Le Diskus

Le Diskus délivre également le médicament sous forme de poudre sèche. Cependant, la façon de l’employer est particulière :

  • Tenez le Diskus avec une main et mettez le pouce de l’autre main sur le poussoir.
  • Bougez le pouce le plus loin possible. Cela fait apparaître l’embout buccal.
  • Poussez sur le levier pour le faire glisser le plus loin possible. Cela délivre une dose de médicament.
  • Expirez en laissant sortir le plus d’air possible des poumons.
  • Placez vos lèvres autour de l’embout buccal.
  1. Inspirez profondément et rapidement.
  2. Retenez votre souffle durant au moins 10 secondes.
  3. Pour refermer le Diskus, ramenez le poussoir dans le sens contraire de l’ouverture.

Une fois que le Diskus est sorti de son emballage métallique, il faut l’utiliser dans les deux mois suivants. Il ne faut jamais expirer dans le dispositif pour éviter de perdre la dose. Pour laver l’embout buccal, un mouchoir sec est suffisant.

Veuillez noter qu’il existe sur le marché d’autres dispositifs d’inhalation qui ne sont pas décrits dans ce document. Informez-à votre pharmacien ou au professionnel de la santé responsable de votre suivi.

Votre pharmacien : un allié précieux

Une prise en charge de l’asthme passe entre autres par une bonne connaissance des médicaments et de leur mode d’administration. Votre pharmacien peut non seulement vous renseigner sur la médication, mais également vous faire une démonstration de leur technique d’usage. Demandez-lui de vous regarder prendre vos médicaments et de vous suggérer des correctifs. Il peut en outre vous conseiller sur d’autres mesures qui vous permettront de mieux gérer votre maladie respiratoire et vous diriger vers d’autres ressources lorsque cela s’avère nécessaire.

En lire plus sur le sujet

ashtme

Un vent d’information sur l’asthme

Lire l'article +
Quelques conseils clés, pour un asthme bien maîtrisé!

Quelques conseils clés, pour un asthme bien maîtrisé!

Lire l'article +
Le traitement de l’asthme : comment arriver à mieux respirer

Le traitement de l’asthme : comment arriver à mieux respirer

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet