en

Les endorphines : quand l'activité physique peut vous aider à écraser pour de bon!

Mélissa Globensky et Dino Masson, B.Sc. Kinésiologues
Commentaires

La cigarette diminue la sécrétion d’endorphines. Pour ressentir leurs bienfaits, bougez intensément pendant 30 à 45 minutes. Mettez-vous à la course ou au vélo, par exemple!

Les endor… quoi?

Les endorphines sont des hormones naturellement produites par notre organisme. Libérées par le cerveau, elles sont majoritairement secrétées lors de situation de stress psychologique ou physique et de façon plus significative pendant ou après l’effort. En plus, elles renforcent le système immunitaire et favorisent le positivisme. Les endorphines, en particulier la dopamine, représentent donc l’hormone naturelle du bonheur de l’être humain; un médicament anti-stress naturel.

Lorsque vous fumez, puis arrêtez

Lorsque vous fumez, le cerveau devient vite dépendant d’une drogue extérieure pour stimuler ses endorphines. Les effets positifs de la production des endorphines sont dès lors contrés par la multitude de produits chimiques contenus dans la cigarette, telle que la nicotine. Ainsi, non seulement un individu devient dépendant de l’action de fumer, il devient aussi dépendant chimiquement de sa sensation de bien-être.

Puis, quand vient le temps d’utiliser des méthodes pour arrêter de fumer, c’est le corps et le cerveau qui entrent en choc. La dépendance à la nicotine viendra certainement vous donner des sueurs froides et des excès de colère, sans compter la sensation de faim qui s’installe et parfois même l’insomnie. Eh oui, toutes ces sensations sont en partie dues au fait que les endorphines ne se répandent plus dans votre cerveau. La sécrétion de ces hormones est devenue paresseuse à cause de la cigarette.

Alors, que faire? Bougez!

Le but est de bouger fréquemment. Si vous voulez devenir un athlète, allez-y, votre corps ne s’en portera que mieux. Pour les plus réalistes, il suffit de pratiquer des activités qui vous plaisent et d’avoir du plaisir! Commencez tranquillement, respectez vos limites, habituez-vous à intégrer ce nouveau mode de vie dans votre routine.

L’activité physique, à elle seule, activera la production d’endorphines. La sensation de bien-être, de plaisir et de plénitude vous frappera et vous en redemanderez ! En plus, quoi de mieux que de s’activer dans la journée pour perdre les quelques kilos en trop accumulés au fil des ans. Votre sommeil ne s’en portera que mieux.

Quelques pistes pour vous aider à faire les bons choix :

  • La quantité d’endorphines, en circulation dans le corps pendant l’exercice, peut atteindre jusqu’à cinq fois sa valeur de repos de 30 à 45 minutes après l’effort. Cette quantité d’endorphines est, quant à elle, reliée à l’intensité de l’exercice et à sa durée.
  • Les sports d’endurance représentent les sports à plus grande production d’endorphines. La course, le vélo, la natation, les promenades en raquettes, ainsi que les sports en salle de type step, cardio rameur ou spinning sont tous très endorphinogènes. De plus, entrent dans cette catégorie toutes les activités et les sports à efforts fractionnés, tels que le hockey, le soccer, le rugby, le football, le handball ou le basketball.
  • Attention, il ne suffit pas de courir pour ressentir les bienfaits des endorphines. Il est nécessaire de maintenir une intensité d’effort d’au moins 50 % à 70 % de la fréquence cardiaque pendant une durée d’environ 30 minutes.
  • Les sportifs réguliers se voient souvent comme des dépendants aux sports. Ne vous inquiétez pas, le but ici n’est pas de vous rendre dépendant à l’activité physique, bien que meilleure pour la santé. Les spécialistes assurent que les endorphines sont rapidement détruites par l’organisme, contrairement à la nicotine par exemple. Il s’agit donc d’une dépendance psychologique ressentie par les sportifs habitués. Oh oui, le plaisir et le sentiment de bien-être éprouvés sont aussi forts que ça !
  • Ces types d’efforts sous-maximaux comportent beaucoup moins de risques pour votre santé que des efforts maximaux. Néanmoins, si vous doutez de votre condition physique, une visite chez votre médecin de famille ou votre kinésiologue pourra vous orienter vers des activités adaptées pour vous.

Évidemment, arrêter de fumer et faire du sport ne débutent pas toujours facilement. N’hésitez pas à demander l’aide nécessaire à votre pharmacien. Bon succès!

En lire plus sur le sujet

Cesser de fumer grâce aux médicaments oraux

Cesser de fumer grâce aux médicaments oraux

Lire l'article +

Viser le succès avec les thérapies de remplacement de la nicotine

Lire l'article +
Les timbres de nicotine

Les timbres de nicotine

Lire l'article +

La cigarette électronique : une mode très controversée

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet