en

Les feux sauvages

Commentaires

L’apparition soudaine d’un feu sauvage vous gêne? Il est vrai que cette lésion près des lèvres est plutôt désagréable et on voudrait qu’elle disparaisse au plus vite. Voici des informations qui vous permettront de limiter la réaction, et surtout, prévenir la transmission du virus qui en est responsable.

Les feux sauvages

En savoir plus sur les feux sauvages

Vous sentez un picotement ou une démangeaison près de vos lèvres? Oh non, voilà qui recommence! Un disgracieux feu sauvage est en train de se développer sur votre visage. Les feux sauvages, aussi appelés herpès labial, sont causés par le virus herpes simplex de type I. Jusqu’à 80 % de la population en est atteinte. La première fois que vous entrez en contact avec le virus, c’est-à-dire lors de la primo-infection, il se peut que cela passe inaperçu. Toutefois, l’herpès labial est une infection récurrente chez 20 à 40 % des personnes affectées, car le virus ne disparaît pas complètement. Cela signifie une moyenne de 2 à 3 épisodes de feux sauvages par année, bien que certains en développent beaucoup plus ou moins souvent.

Il importe de noter que l’herpès labial est hautement contagieux. Certaines mesures peuvent prévenir la transmission :

  • éviter les contacts rapprochés (ex. : baiser) avec les autres jusqu’à la disparition du sauvage;
  • éviter de partager les objets personnels (ex. : brosse à dents, ustensiles, maquillage);
  • ne pas toucher à la lésion inutilement;
  • se laver les mains après avoir touché à la lésion ;
  • éviter les contacts entre la bouche et les organes génitaux lors des rapports sexuels.

L’évolution d’un feu sauvage

Les feux sauvages passent pas plusieurs étapes avant de disparaître complètement du visage. Il est important de reconnaître la première phase, c’est-à-dire le prodrome, pour pouvoir agir rapidement et raccourcir le temps de guérison.

Tableau 1 : Description des phases d’un feu sauvage

Phases du feu sauvage

Description de la phase

Prodrome

Cette phase survient avant même l’apparition d’une lésion sur le bord de la lèvre. Cette période dure moins de 24 heures. Vous sentirez une démangeaison, un picotement, une douleur ou une brûlure. Le prodrome n’est pas ressenti par tout le monde.

Rougeur

Le prodrome est suivi par l’apparition d’une rougeur près de la lèvre. Elle peut durer de 1 à 2 jours.

Vésicules

De petites surélévations remplies d’un liquide transparent apparaissent. Une enflure est également présente.

Croûte

Les vésicules finissent par crever et le liquide sèche en formant une croûte. Celle-ci peut rester durant quelques jours.

Guérison

Après environ 8 à 10 jours, la peau se régénère et toute trace du feu sauvage est disparue.

Les facteurs déclencheurs du feu sauvage

L’herpes simplex est un virus qui reste inactif un certain temps avant d’entrer de nouveau en activité. Voilà pourquoi l’herpès labial est une infection récurrente. Certains facteurs sont susceptibles de déclencher un nouvel épisode, notamment :

  • faire de la fièvre;
  • avoir une infection, comme un rhume;
  • les menstruations;
  • la fatigue;
  • le stress;
  • l’exposition aux rayons du soleil ou des cabines de bronzage;
  • avoir les lèvres sèches;
  • avoir une blessure ou une irritation aux lèvres;
  • avoir un système immunitaire affaibli.

Par ailleurs, comme les feux sauvages sont contagieux, il faut faire attention si vous entrez en contact rapproché avec une personne qui a une lésion.

Les traitements en vente libre

Les feux sauvages ne sont pas dangereux et guérissent même sans traitement, habituellement en 8 à 10 jours. Par conséquent, plusieurs personnes choisissent de ne pas les traiter. Toutefois, comme la plupart des gens ne sont pas confortables à l’idée d’avoir une lésion plutôt apparente au visage, des traitements peuvent être utilisés afin de limiter l’étendue et la durée d’un feu sauvage. Deux médicaments en vente libre sont approuvés au Canada pour cet usage :

  • AbrevaMD (docosanol);
  • LipactinMD (zinc et héparine).

Pour être plus efficaces, on doit autant que possible commencer à appliquer ces produits dès le premier stade du feu sauvage (prodrome). Il faut en outre suivre les recommandations du fabricant du produit. Ces produits sont très sécuritaires et comportent peu d’effets secondaires.

Une fois que le feu sauvage est croûté, il est possible d’appliquer un agent hydratant, comme une crème, un onguent ou un baume. Cela peut améliorer le confort et aider la guérison.

Les gens ont souvent tendance à vouloir appliquer toutes sortes de produits sur leur feu sauvage pour le faire disparaître. Lorsque le feu sauvage est au stade du prodrome, de la rougeur ou des vésicules, n’appliquez pas autre chose que les médicaments contre les feux sauvages; cela pourrait aggraver la réaction ou augmenter son étendue.

Demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de faire l’usage de médicaments en vente libre.

Les traitements prescrits

Si vous avez tendance à avoir plusieurs épisodes d’herpès labial dans l’année, le médecin ou le pharmacien pourrait vous prescrire un traitement différent de ceux vendus en vente libre. Il s’agit d’antiviraux (acyclovir, valacyclovir et famciclovir), disponibles en crème ou en comprimés à prendre par la bouche. Ces produits sont davantage efficaces que les médicaments en vente libre. Encore une fois, le plus important est d’utiliser le médicament le plus tôt possible, c’est-à-dire dès le prodrome ou l’apparition de la lésion. Une astuce est de toujours garder à la maison les doses nécessaires d’antiviral pour un épisode de feu sauvage afin de pouvoir les utiliser rapidement.

Quelques judicieux conseils

Outre les médicaments, certaines mesures sont essentielles pour éviter les inconvénients des feux sauvages et réduire leur transmission. Par exemple :

  • Ne crevez pas les vésicules, car le liquide qu’elles contiennent est contagieux.
  • Appliquez un onguent sur la croûte pour la garder humide et prévenir les gerçures qui augmentent le risque de surinfection bactérienne.
  • Lavez-vous les mains souvent dans la journée, surtout si vous avez tendance à toucher votre feu sauvage.
  • Jetez le maquillage qui est entré en contact avec le feu sauvage afin de prévenir la réinfection.
  • Évitez les facteurs déclencheurs (ex. : appliquer de la crème solaire ou réduire le stress).

Pour conclure, le pharmacien est souvent sollicité par les personnes qui souffrent d’herpès labial. Il peut vous aider à trouver le bon produit, vous rappeler les conseils d’usage en présence d’un feu sauvage et vous indiquer les situations qui nécessitent une visite chez le médecin. N’hésitez pas à le consulter, il vous aidera à « apprivoiser » les feux sauvages!

En lire plus sur le sujet

5 problèmes buccodentaires à surveiller

Lire l'article +
Les ulcères buccaux

Les ulcères buccaux

Lire l'article +
Sécheresse buccale : comment y mettre fin ?

Sécheresse buccale : comment y mettre fin ?

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet