en

Petit lexique des troubles digestifs durant la grossesse

Commentaires

Vous êtes enceinte et vous éprouvez une joie immense à porter ce petit être! Puis un matin, vous vous réveillez avec la nausée? La grossesse s’accompagne bien souvent de petits et de grands maux, dont certains affectent la digestion. Voici un aperçu des troubles digestifs les plus fréquents chez la femme qui attend un enfant.

Petit lexique des troubles digestifs durant la grossesse

Les troubles digestifs : de moindres maux

Voilà, c’est confirmé! Après tout ce temps d’attente et d’anticipation, vous êtes enfin enceinte. Vous et votre conjoint bondissez de joie à l’idée d’accueillir bientôt ce petit être qui, sûrement, viendra occuper la place la plus importante dans votre vie. Bien sûr, vous souhaitez ardemment que votre grossesse se déroule sans heurts. Mais vous devez vous rendre à l’évidence, il se pourrait bien que celle-ci vous fasse vivre votre lot de hauts et de bas.

Pratiquement toutes les femmes, à un moment ou à un autre de leur grossesse, éprouveront des troubles digestifs. La plupart du temps, ils ne présentent aucun danger pour la santé. Nausées, vomissements, reflux, brûlures d’estomac, ballonnements et constipation figurent parmi les maux les plus fréquents des femmes enceintes. Bonne nouvelle : dans bien des cas, il est possible de les atténuer par la simple adoption de mesures qui n’impliquent pas nécessairement la prise de médicaments. Ne vous inquiétez toutefois pas. Si vous devez avoir recours à un médicament contre les troubles digestifs durant votre grossesse, sachez que plusieurs sont considérés comme inoffensifs pour vous et votre bébé. Votre pharmacien, l’expert en médicaments, peut vous conseiller en vue d’un usage optimal et sécuritaire de vos médicaments.

Voici quelques informations et conseils relatifs aux troubles digestifs les plus courants pendant la grossesse. Notez que vous devez demander l’avis de votre pharmacien chaque fois que vous envisagez la prise d’un médicament en vente libre pour le soulagement d’un des symptômes décrits.

Les nausées et les vomissements

Les nausées et les vomissements, maux classiques du premier trimestre, n’ont pas de répercussions sur la grossesse ni sur le fœtus, mais ils n’en demeurent pas moins désagréables. On estime que plus de 50 % des femmes souffrent de nausées ou de vomissements durant le premier trimestre de leur grossesse. Ces problèmes disparaissent habituellement vers la 16e semaine, mais ils peuvent, plus rarement, persister jusqu’à la fin de celle-ci.

Conseils pour les diminuer :

  • Prenez des repas fréquents (toutes les 2 à 3 heures) et légers.
  • Évitez les aliments qui aggravent vos symptômes.
  • Mangez des craquelins avant de vous lever; levez-vous lentement.
  • Évitez de manger des aliments trop épicés ou trop gras.
  • Éloignez-vous des sources d’odeurs fortes ou incommodantes, comme la fumée de cigarette.
  • Ne vous couchez pas après avoir mangé.
  • Prenez du repos et évitez le stress, car il exacerbe les nausées.
  • L’acupuncture ou les bracelets d’acupression peuvent valoir la peine d’être essayés.

Consultez votre médecin :

  • si les nausées ou les vomissements nuisent à vos activités quotidiennes et sont intolérables malgré les mesures décrites précédemment;
  • si vous perdez du poids;
  • si vous présentez des signes de déshydratation (sécheresse des muqueuses, urine foncée, soif intense, etc.);
  • si vous souffrez de vomissements importants et persistants.

Constipation et ballonnements

Plusieurs femmes enceintes présenteront des signes de constipation, accompagnée parfois de ballonnements, surtout durant les deuxième et troisième trimestres de la grossesse. La constipation est causée par différents facteurs, y compris l’action de certaines hormones sur les muscles de la paroi intestinale ou la pression exercée par l’utérus sur les intestins. La constipation peut en outre contribuer à un problème d’hémorroïdes, également très commun chez la femme enceinte.

Conseils pour les diminuer :

  • Buvez beaucoup d’eau.
  • Mangez quotidiennement des aliments riches en fibres comme les céréales de son ou à grains entiers.
  • Augmentez votre apport en fruits et en légumes; optez plus particulièrement pour les pruneaux (sous forme de jus, séchés ou en purée).
  • Envisagez la prise de suppléments de fibres, comme du psyllium.
  • Faites de l’exercice régulièrement, dans la mesure de vos capacités.
  • Allez aux toilettes aussitôt que vous en ressentez l’envie.
  • Prenez note que le calcium et le fer contenus dans certains suppléments peuvent favoriser la constipation.

Consultez votre médecin :

  • si la constipation dure pendant plusieurs jours malgré l’adoption des mesures décrites précédemment et la prise des médicaments sans ordonnance conseillés par votre pharmacien;
  • si vous voyez du sang dans vos selles;
  • s’il y a alternance de constipation et de diarrhée;
  • si vous avez des hémorroïdes qui persistent malgré les conseils de votre pharmacien.

Brûlures d’estomac et reflux acide

Les brûlures d’estomac et le reflux acide (ou gastro-œsophagien en langage médical) sont fréquents chez la femme enceinte. Ces symptômes peuvent être présents dès le début de la grossesse et persister en augmentant ou non durant celle-ci. Ils sont la manifestation d’un surplus d’acide gastrique dans l’estomac et l’œsophage.

Conseils pour les diminuer :

  • Mangez moins mais plus souvent.
  • Réduisez ou évitez la consommation de boissons ou d’aliments irritants (mets épicés, aliments gras, café, thé, agrumes et leur jus, tomates et leur jus, chocolat, menthe, etc.).
  • Évitez de vous allonger après les repas et de manger avant de vous coucher.
  • Portez des vêtements confortables et amples.
  • Dormez la tête légèrement surélevée si vous avez du reflux durant la nuit.
  • Réduisez votre niveau de stress.

Consultez votre médecin :

  • si les symptômes vous empêchent de bien vous alimenter;
  • si vous perdez du poids;
  • si les symptômes surviennent plusieurs fois par semaine ou persistent pendant plusieurs semaines;
  • si les symptômes sont accompagnés de fièvre, de vomissements, de sang dans les selles ou de toute autre manifestation inhabituelle.

Dans bien des situations courantes de la grossesse, votre pharmacien peut s’avérer d’un précieux secours. En plus de vous conseiller sur l’usage sécuritaire des médicaments, il peut vous prodiguer de nombreux conseils et vous diriger vers d’autres professionnels de la santé au besoin. N’hésitez pas à le consulter.

La grossesse en soi est un événement heureux mais non sans embûches. Une chose est sûre : lorsque vous tiendrez votre poupon dans vos bras en vous émerveillant de sa perfection, vous aurez tôt fait d’oublier tous ces petits tracas!

En lire plus sur le sujet

Le diabète de grossesse

Le diabète de grossesse

Lire l'article +
La prééclampsie

La prééclampsie

Lire l'article +
L’importance du suivi de la glycémie

L’importance du suivi de la glycémie

Lire l'article +
Des hémorroïdes? Votre pharmacien à la rescousse !

Des hémorroïdes? Votre pharmacien à la rescousse !

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet