en

Pleins feux sur la polyarthrite rhumatoïde

Commentaires

Les maladies touchant les articulations affectent environ 1 Canadien sur 7. Parmi elles, notons la polyarthrite rhumatoïde qui représente un enjeu de santé important à cause de l’impact qu’elle exerce sur le quotidien des gens qui en sont affectés. Voici quelques informations à ce sujet.

Pleins feux sur la polyarthrite rhumatoïde

Qu’est-ce que l’arthrite?

On utilise souvent le terme « arthrite » dans les conversations sans savoir exactement à quoi il fait référence. Et pour cause, il s’agit d’un terme médical qui englobe plus d’une centaine d’affections médicales touchant les articulations! Le trait commun de ces maladies consiste en une inflammation présente dans les articulations. Qui dit inflammation dit douleur, rougeur, enflure et raideur. L'arthrite est une des principales causes d'invalidité au Canada. Les deux formes d’arthrite les plus courantes sont l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde.

L’arthrose est une maladie dégénérative affectant le cartilage des os qui s’abîme à la longue. Elle est la maladie articulaire la plus fréquente et se développe à mesure que l’âge avance. Un grand nombre de Canadiens doivent faire face jour après jour aux symptômes de l’arthrose qui comprennent principalement la douleur, l’enflure et la raideur des articulations. Il importe de distinguer l’arthrose de la polyarthrite rhumatoïde, car il s’agit de deux maladies différentes à plus d’un niveau.  

À propos de la polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde touche près de 1 % de la population.  Elle peut survenir à tout âge et atteint trois fois plus de femmes que d'hommes. Il s’agit d’une maladie « auto-immune ». En termes simples et imagés, c’est comme si le système immunitaire, un des mécanismes de défense du corps, décidait de s’attaquer à certaines parties, comme s’il ne les reconnaissait plus. Il s’attaque habituellement aux articulations en premier lieu, mais parfois également à d’autres organes ou parties, comme les yeux, la peau, les vaisseaux sanguins et les nerfs.  Les articulations qui sont affectées se « défendront » en produisant une réaction d’inflammation, causant  entre autres de la douleur, de la rougeur, de l’enflure et parfois de la chaleur au toucher.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie progressive ou évolutive, ce qui signifie que les dommages se limitent au départ, la plupart du temps, à une ou quelques articulations, mais que « l’attaque » s’étend ensuite à d'autres au cours des mois ou années qui suivent. Les articulations les plus souvent touchées au début du processus sont les mains, les poignets et les pieds. Si l'inflammation progresse et persiste, elle peut entraîner une destruction du cartilage et d'autres tissus de l'articulation de façon permanente, ce qui provoque une fragilisation de l'os et une déformation de l'articulation. Voilà toute l'importance de diagnostiquer et traiter la maladie rapidement.

Les signes avant-coureurs de la polyarthrite rhumatoïde

Voici  quelques signes et symptômes qui peuvent indiquer la présence potentielle de polyarthrite rhumatoïde :

  • douleurs et raideurs inhabituelles à certaines articulations, surtout le matin au lever ou après l’inactivité;
  • enflure ou déformation des articulations;
  • la présence de chaleur détectable au toucher;
  • une fatigue inhabituelle;
  • de la fièvre;
  • une perte de poids inexpliquée;
  • etc.

Si l’un ou plusieurs de ces symptômes se présentent et durent plus de deux semaines, il est important de consulter votre médecin.

L'impact de la polyarthrite rhumatoïde

Les douleurs et la déformation des articulations peuvent affecter plusieurs aspects du quotidien. Elles peuvent provoquer une limitation des fonctions articulaires, une baisse de votre productivité, une difficulté à accomplir des tâches de la vie quotidienne telles que vous habiller ou cuisiner. Cela peut affecter le travail et les activités sociales. Il est important de mentionner à votre médecin l'intensité de vos symptômes et l'impact qu'ils ont sur votre vie quotidienne. La prise en charge plus rapide du traitement est essentielle à votre confort et à votre bien-être, et aide aussi à ralentir ou à prévenir les lésions irréversibles à vos articulations.

L’activité physique et la polyarthrite rhumatoïde

L'activité physique est primordiale pour le  maintien de votre santé et votre mieux-être. Le fait de faire de l’exercice permet entre autres de :

  • soulager et prévenir  la douleur;
  • préserver ou accroître la force musculaire;
  • renforcer la musculature entourant l’articulation affectée, procurant un meilleur support;
  • maintenir une meilleure amplitude de mouvement;
  • améliorer votre endurance et votre santé cardiovasculaire.

Voici quelques conseils relatifs à l’exercice physique :

  • Choisissez des activités que vous trouvez agréables ou amusantes.
  • Faites des séances d’au moins 30 minutes, quatre fois par semaine ou plus.
  • Optez pour des exercices liés à l’endurance et avec un impact réduit sur les articulations, comme la marche, la natation et le vélo.
  • Débutez lentement et augmentez progressivement l’intensité et la fréquence de vos séances d’exercice. Allez-y à votre rythme et écourtez les séances si des douleurs surviennent.
  • Parlez à votre médecin avant de débuter un programme plus intensif.
  • Faites appel aux services d’un physiothérapeute ou d’un kinésiologue pour vous guider dans votre cheminement.

Les traitements médicamenteux

L’éventail de médicaments prescrits pour traiter la polyarthrite rhumatoïde est bien large. Tandis que certains verront leur situation améliorée par la prise de médicaments oraux (par la bouche), d’autres devront recevoir des médicaments par injection. Les objectifs des traitements médicamenteux consistent surtout à soulager la douleur, réduire l'inflammation et les lésions permanentes, et améliorer la qualité de vie. Il se peut que vous mettiez du temps à trouver le « bon médicament » ou la « bonne combinaison ». Mais soyez positif! Votre médecin et votre pharmacien pourront vous guider dans le choix adapté à votre situation et dans la gestion des effets secondaires, si vous en éprouvez.

D’autres mesures pour vous aider

Voici quelques conseils supplémentaires pour mieux vivre avec la polyarthrite rhumatoïde :

  • Appliquez de la chaleur ou du froid sur les articulations touchées. La chaleur permet de soulager les spasmes, la raideur et d’améliorer la mobilité articulaire. Le froid permet de diminuer l’enflure, l’inflammation et peut agir également contre la douleur. Optez pour ce qui vous fait du bien.
  • Accordez-vous des pauses souvent pour ménager vos forces et préserver vos articulations.
  • Si cela s’avère aidant ou nécessaire, envisagez l’usage d’appareils orthopédiques ou d’accessoires fonctionnels, comme une attelle, une semelle, une canne, une poignée surdimensionnée, un ouvre-robinet ou une pince longue pour ramasser des objets. Un ergothérapeute est un professionnel de la santé pouvant vous aider à trouver des stratégies efficaces pour mieux fonctionner au quotidien avec votre maladie.
  • Apprenez à relaxer. Vous offrir un bon massage, écouter de la musique douce ou vous adonner à la méditation pourrait vous apporter de nombreux bénéfices. Le yoga, quant à lui, présente l’avantage de combiner la relaxation et des exercices mettant à profit vos articulations.

Si vous vivez au quotidien avec la polyarthrite rhumatoïde, de nombreuses mesures peuvent permettre d’en réduire l’impact sur votre bien-être. Plusieurs professionnels de la santé compétents sont là pour vous aider, y compris votre médecin ou votre pharmacien. N’hésitez pas à leur demander conseil! 

En lire plus sur le sujet

arthrose

Mieux vivre avec l’arthrose

Lire l'article +
L’arthrose : Quand bouger devient compliqué

L’arthrose : Quand bouger devient compliqué

Lire l'article +
Douleur arthritique ou musculaire : faire la différerence

Douleur arthritique ou musculaire : comment faire la différence?

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet