en

La solitude chez la personne âgée : briser l’isolement

Commentaires

Plusieurs raisons peuvent pousser une personne âgée à s’isoler du monde extérieur. L’isolement mène à la solitude, et la solitude à l’isolement.  Nous devons unir nos efforts pour briser ce cercle vicieux qui a de grandes répercussions sur notre société.


La solitude : un adversaire de taille

Il ne faut pas se déplacer bien loin pour voir la solitude. Elle se trouve partout : sur un banc de parc à nourrir les pigeons, à la fenêtre d’un logement observant les voitures ou sur une chaise berçante au balcon d’un appartement.

On définit la solitude comme un sentiment de manque, de privation ou de tristesse. Avec le vieillissement de la population, de plus en plus de personnes âgées souffrent de solitude. Ce sentiment d’isolement est ressenti plus intensément pendant les périodes festives (Noël, Saint-Valentin, Pâques, etc.) bien qu’il puisse aussi être présent quotidiennement. La solitude ne doit pas être prise à la légère puisqu’elle est lourde de conséquences :

  • perte d’autonomie;
  • désordres alimentaires;
  • élévation du stress et de l’anxiété;
  • dépression;
  • troubles du sommeil;
  • pensées suicidaires;
  • augmentation du risque de maladies chroniques (cardiaques ou vasculaires notamment);
  • etc.

Notre société a le devoir de briser l’isolement dont souffrent plusieurs personnes âgées afin de vaincre la solitude et ses conséquences.

Les causes de la solitude et de l’isolement

Plusieurs raisons ou facteurs peuvent contribuer à la solitude et à l’isolement, notamment :

  • la mort du conjoint;
  • l’éloignement des enfants;
  • un changement de milieu de vie;
  • la perte du réseau d’amis;
  • la peur de devenir un fardeau;
  • la peur de sortir et de tomber;
  • la difficulté à communiquer (trouble du langage ou de l’ouïe);
  • une maladie (ex. : le cancer ou la maladie d’Alzheimer).

Vaincre l’isolement et la solitude : un travail d’équipe

La solitude et l’isolement des aînés sont avant toute chose un enjeu social. Les gouvernements, la communauté médicale, les intervenants, les groupes sociaux, etc. doivent s’y intéresser de plus près. Par ailleurs, les familles doivent être davantage présentes auprès de leurs aînés et porter attention aux signes indiquant une détérioration du bien-être de ces personnes.

Si une personne âgée au sein de votre famille ou de votre entourage semble s’isoler ou souffrir de solitude, voici quelques conseils pour bien vous en occuper :

  • Visitez-la aussi souvent que possible. Si vous avez un horaire chargé, faites des visites plus courtes plus souvent.
  • Appelez-la au téléphone régulièrement, et encouragez-la à vous téléphoner. Assurez-vous qu’elle puisse vous joindre facilement. Intéressez-vous aux sujets qui la préoccupent ou la touchent : son quotidien, sa santé, ses hobbies et ses difficultés.
  • Parlez également des sujets qui vous intéressent, et ce, même si vous avez l’impression que la personne ne se sent pas concernée. Qui sait, peut-être bénéficierez-vous de précieux conseils; cela vous donnera aussi l’occasion de faire sentir à cette personne qu’elle est importante.
  • Encouragez-la à rester active. Allez faire une promenade avec elle, ou accompagnez-la au centre commercial pour faire ses commissions.
  • Lorsque vous lui rendez visite, emmenez vos enfants ou ceux de membres de votre famille. Les aînés apprécient souvent la compagnie de jeunes enfants, qui représentent pour eux une grande source de joie et de divertissement. Vous pouvez aussi emmener un petit animal, si vous en avez un, et si bien sûr cela plaît à la personne âgée. La zoothérapie est un moyen éprouvé pour combattre la solitude et l’isolement.
  • Suggérez-lui de se procurer un animal de compagnie. Offrez votre assistance pour les soins ou les rendez-vous chez le vétérinaire.
  • Offrez-lui votre aide pour les soins personnels ou les tâches ménagères. Coiffer une personne ou l’aider à faire du rangement ou du ménage peut vous donner l’occasion de jaser et de bâtir une meilleure relation.
  • Invitez-la à manger chez vous, idéalement en famille. Les repas animés sont aussi de belles occasions d’échanger et de goûter aux plaisirs de la vie.
  • Encouragez-la à se joindre ou à s’inscrire à différentes activités : bridge, bingo, bricolage, sorties avec le club de l’âge d’or, danse, etc. Allez la reconduire si elle en a besoin; vous et d’autres membres de la famille pouvez même vous relayer pour le transport.

Lutter contre la solitude, c'est prévenir l'exclusion, la pauvreté, la perte d'autonomie et la détresse psychologique et émotive. Céline Dion affirme dans l’une de ses chansons : « La solitude que je redoute, qui nous guette au bout de la route, je la mettrai dehors. » Chacun doit faire sa part pour contribuer au mieux-être de nos aînés et mettre de l’avant des mesures permettant de contrer la solitude et l’isolement. Nos aînés sont un trésor à la fois national et familial; il faut donc en prendre bien soin!

En lire plus sur le sujet

Vieillir en santé : 6 raisons de consulter votre pharmacien

Lire l'article +
Les bas de compression : de bas en haut!

Les bas de compression : de bas en haut!

Lire l'article +
Prévention des chutes : quand on peut éviter le pire

Prévention des chutes : quand on peut éviter le pire

Lire l'article +
Les outils d’aide pour le maintien à domicile

Les outils d’aide pour le maintien à domicile

Lire l'article +
Les outils de gestion de la médication

Les outils de gestion de la médication (le pilulier et les autres…)

Lire l'article +
marchette et ambulateur

Les aides à la mobilité sont là pour vous!

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet