Les verrues

Gênantes, contagieuses, parfois un brin douloureuses, les verrues sont avant tout, disons-le, embêtantes. Si votre enfant a une verrue, ne vous en faites pas, mais prenez les mesures pour en éviter la propagation. Cela évitera que votre enfant en fasse « cadeau » à d’autres personnes.

Les verrues

Les verrues, des petites lésions tenaces

Vous ou votre enfant avez déjà eu une verrue? Si oui, vous avez probablement remarqué que ces petites bosses sont lentes à disparaître. En fait, cela peut prendre plusieurs mois. Et quand on décide de les prendre d’assaut en vue de les éliminer, les traitements disponibles peuvent prendre du temps avant de faire effet. À moins que l’on décide d’opter pour un « traitement choc ».

Les enfants de 12 à 16 ans sont les personnes les plus à risque d’avoir des verrues. Elles peuvent se développer à différents endroits sur le corps : les pieds (verrues plantaires), les mains, les doigts, les genoux ou les orteils (verrues vulgaires). Il existe bien d’autres types de verrues, mais attardons-nous plutôt ici aux verrues plantaires et vulgaires qui sont les plus communes.

Comment se forme une verrue?

Les verrues se présentent sous forme de petites excroissances (bosses) rugueuses et bien définies qui se forment dans l’épiderme (la couche externe de la peau). Les verrues résultent d’une infection causée par une variété du virus du papillome humain (VPH). Pour que le virus s’introduise dans la peau, il doit y avoir eu une petite porte d’entrée : fissure, coupure, ampoule, etc. Si le système immunitaire vient à bout du virus, le processus ne se déclenche pas; autrement, le virus provoque la multiplication des cellules de peau menant à l’apparition de la verrue. On peut apercevoir au centre de celle-ci des petits points noirs que certains appellent par erreur les « racines » de la verrue. En fait, ce sont de petits vaisseaux sanguins qui sont nécessaires à sa croissance.

La plupart du temps, les verrues ne causent aucun inconfort particulier. On les trouve souvent gênantes à cause de leur caractère inesthétique. Généralement sans douleur, il peut toutefois arriver qu’elles en causent, surtout lorsqu’il s’agit de verrues plantaires ou localisées sur le bout des doigts. Soulignons qu’elles sont, avant tout, hautement contagieuses.

Comment les verrues se transmettent-elles?

Les verrues peuvent se transmettre de différentes façons :

  • Par contact direct : si vous touchez à la verrue de quelqu’un d’autre.
  • Par auto-contagion : chez la personne infectée, le virus se propage d’un endroit à l’autre.
  • Par contact avec un objet contaminé : bas, soulier, etc.
  • Par contact avec une surface humide (souvent le sol) : douches ou piscines publiques, centres sportifs, plage, etc.

Voici quelques trucs pour éviter la propagation du virus :

  • Évitez de gratter la verrue ou de jouer avec pour ne pas qu’elle se propage ailleurs sur votre corps.
  • Évitez de marcher pieds nus dans les endroits publics.
  • Couvrez la verrue d’un pansement si vous marchez pieds nus.
  • Évitez de partager les objets personnels (ex. : bas, serviette, lime à ongles, etc.).
  • Ne touchez jamais la verrue de quelqu’un d’autre.
  • Lavez-vous après tout contact avec une verrue.
  • Portez des bas de coton et changez-les tous les jours.
  • Gardez vos pieds au sec.

Traiter ou ne pas traiter?

Le traitement des verrues n’est pas du tout nécessaire. Celles-ci disparaissent généralement d’elles-mêmes, mais cela peut prendre des mois, voire même jusqu’à  deux ans. Par contre, si vous éprouvez de la douleur ou que les verrues se multiplient, il est préférable de les traiter. Peu importe le traitement utilisé, le virus ne sera pas complètement éliminé. C’est ce qui explique les nombreuses récidives.

Une vaste gamme de produits est disponible en pharmacie pour traiter les verrues, sous différentes formes (gel, liquide, pansement, disque, etc.). Devant une telle panoplie, il peut être difficile de faire un choix. De façon générale, leur efficacité est considérée comme relativement équivalente. Parce que ces produits comportent plusieurs particularités d’usage et ne conviennent pas à tout le monde, il est primordial que vous consultiez votre pharmacien avant d’en faire l’achat ou de les utiliser. Cela s’avère particulièrement vrai si vous souhaitez traiter un jeune enfant, ou si vous êtes une personne vivant avec le diabète, le VIH ou un cancer, par exemple. Dans certains cas, votre pharmacien vous déconseillera l’usage des produits en vente libre et vous encouragera à consulter un médecin.

Certaines formulations nécessitent plusieurs applications; d’autres en requièrent quelques-unes, ou encore une seule. Il est toujours essentiel que vous suiviez les recommandations du fabricant à la lettre pour un usage optimal et sécuritaire du produit. Bien que la technique d’application puisse varier d’un produit à l’autre, les premières étapes sont généralement les mêmes :

  • Trempez la verrue dans l’eau tiède pendant 10 minutes.
  • Enlevez le surplus de peau («corne») sur la verrue avec une pierre ponce ou une lime conçue à cet effet.
  • Protégez la peau saine autour de la verrue avec de la gelée de pétrole (vaseline), un vernis protecteur ou un pansement.  

Pour la suite, consultez votre pharmacien et le livret d’instructions.

Dans certains cas, les verrues peuvent être traitées au cabinet du médecin. Ce dernier peut avoir recours à une technique nommée la cryothérapie. Un peu plus radical, ce procédé consiste à brûler la verrue par le froid. Plus douloureux, il présente l’avantage de l’efficacité : le résultat est obtenu souvent après une seule séance ou quelques-unes. À noter que certains traitements disponibles à la pharmacie sont basés sur ce procédé. D’autres techniques médicales peuvent être employées, quoique plus rarement.

À ne pas faire…

  • Ne tentez jamais d’enlever la verrue avec un objet coupant. Vous pourriez vous blesser ou aggraver la situation.
  • N’appliquez pas de produits chimiques ou corrosifs autre que ceux dont l’usage est reconnu.
  • Ne faites pas abstraction des recommandations du pharmacien ou du fabricant du produit utilisé.

Le traitement des verrues, lorsqu’il s’avère nécessaire, dépend de plusieurs facteurs, y compris l’âge, l’état de santé, les symptômes associés à la verrue et son emplacement. Ne prenez pas de risques inutiles et consultez toujours un professionnel de la santé, comme votre pharmacien, avant de débuter un traitement. Et rappelez-vous surtout que le meilleur moyen de se prémunir contre les verrues est de prévenir la contamination. Soyez comme les verrues : tenace dans vos mesures pour les éviter!