en

5 infections transmissibles sexuellement à surveiller

Commentaires

Contrairement à ce que bien des gens croient, les infections transmissibles sexuellement (ITS) connaissent une forte augmentation partout au Québec — surtout chez les jeunes de 15 à 24 ans. On recense également de plus en plus de cas chez les adultes d'âge moyen et les personnes plus âgées. Voici un survol de cinq ITS communes dont vous devriez peut-être vous méfier.

La chlamydia

Au Canada, la majorité des personnes atteintes sont âgées de 15 à 24 ans, et cette maladie touche deux fois plus de femmes que d’hommes. La chlamydia est causée par une bactérie pouvant affecter différentes parties du corps, dont l’appareil génital et le rectum. Elle se transmet lors d’une relation sexuelle vaginale, anale ou orale non protégée avec une personne infectée. Chez la femme, la chlamydia peut provoquer une sensation de brûlure lors de la miction, des pertes vaginales anormales, des saignements entre les menstruations, durant ou après les relations sexuelles, une augmentation de la douleur durant les relations sexuelles ou les règles et une douleur au bas-ventre ou au bas du dos. Chez l'homme, la chlamydia entraîne plutôt les symptômes suivants : démangeaisons au niveau du pénis, sensation de douleur ou de brûlure lors de la miction, écoulement du pénis, douleur ou enflure des testicules. Près de la moitié des hommes ne ressentent toutefois pas de symptômes.

La gonorrhée

Depuis 10 ans, le nombre de cas déclarés de gonorrhée a augmenté de 200 %. Cette ITS est causée par une bactérie se transmettant lors d’une relation sexuelle vaginale, anale ou orale non protégée avec une personne infectée. Une mère infectée peut également la transmettre à son enfant au moment de l’accouchement. Chez la femme, la gonorrhée peut occasionner les symptômes suivants : sensation de brûlure lors de la miction, douleur ou saignement vaginal anormal, écoulement vaginal jaunâtre. Chez l'homme, les symptômes possibles sont : écoulement du pénis, sensation de brûlure lors de la miction, douleur ou enflure des testicules. Cela dit, bon nombre de femmes et d'hommes ne présentent aucun symptôme.

L'herpès génital

L’herpès génital affecte environ un Canadien sur cinq, ce qui en fait l’une des ITS les plus répandues en Amérique du Nord. Cette infection est causée par le virus de l’herpès simplex (HSV), dont il existe deux types : le type 1 (HSV1) et le type 2 (HSV2). C’est toutefois ce dernier qui est majoritairement responsable des cas d'herpès génital. Cette ITS se transmet par le contact de la peau avec une région infectée, principalement lors de relations sexuelles vaginales, anales ou orales avec une personne atteinte du virus. Elle se caractérise par des poussées de lésions douloureuses, situées généralement sur les parties génitales, autour de l'anus et parfois même sur les cuisses ou les fesses. Ces lésions se présentent sous forme de vésicules. Leur apparition peut être précédée de certains symptômes comme des picotements et des démangeaisons locales. Cela dit, plusieurs personnes ne savent pas qu'elles souffrent d'herpès génital puisque les symptômes sont parfois inexistants ou légers et peuvent être confondus avec des boutons ou d'autres affections de la peau.

Le VPH

Le virus du papillome humain (VPH) est l'ITS la plus répandue en Amérique du Nord. Environ 75 % des femmes et des hommes sexuellement actifs auront au moins une infection au VPH au cours de leur vie. Hautement contagieux, le VPH se transmet par le contact peau contre peau lors de relations vaginales, orales ou anales avec une personne infectée — à noter qu'une personne peut être contagieuse, mais ne présenter aucun symptôme, et donc le transmettre malgré elle. Chez la plupart des gens, le système immunitaire réussit à éliminer naturellement l'infection. Chez d'autres, l'infection s'installe et peut causer divers problèmes de santé, dont des condylomes (petites verrues). Lorsque le VPH entraîne des condylomes, ces derniers se présentent comme de minuscules excroissances en forme de choux-fleurs ou de « crêtes de coq » de la même couleur que la peau. Ils ne causent généralement pas de douleur, mais peuvent entraîner des démangeaisons.

Le VIH/sida

Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) est un virus qui infecte certaines cellules du corps impliquées dans le système immunitaire. Il est transmis d'une personne à une autre par contact avec des fluides biologiques infectés comme les sécrétions vaginales, le sperme, le liquide pré-éjaculatoire et le sang. Les moyens de transmission du VIH les plus courants sont les relations sexuelles (anales, vaginales, orales) non protégées avec une personne infectée, le partage de seringues et de matériel servant à injecter des drogues et l'utilisation d'aiguilles non stérilisées (tatouage, acupuncture, etc.). La transmission peut aussi survenir de la mère à son enfant lors de la grossesse, de l'accouchement et de l'allaitement. On dit d’une personne infectée par le VIH qu’elle est séropositive. Une fois le système immunitaire affaibli, le virus empêche le corps de lutter contre les infections, ce qui provoque plusieurs symptômes. Dans ce cas, nous parlons du sida ou syndrome d’immunodéficience acquise. Il s'écoule en moyenne dix ans avant que l'infection par le VIH ne mène au sida.

Pour plus de renseignements sur ces ITS, consultez les articles portant sur chacune d'entre elles.

Voici quelques trucs pour réduire votre risque de contracter une ITS :

  • Utilisez le condom lors de vos rapports sexuels – même oraux.
  • Pour prévenir la contamination de la femme à l’homme lors des rapports sexuels oraux, vous pouvez couper un condom sur le sens de la longueur ou utiliser une digue dentaire que vous placerez sur les parties génitales féminines. Une digue dentaire est un carré de latex mince utilisé pour prévenir la propagation des ITS durant les activités sexuelles orales.
  • Limitez votre nombre de partenaires sexuels.
  • Passez un test de dépistage des ITS si vous avez un nouveau partenaire et faites-vous traiter si une infection est présente.
  • Évitez les rapports sexuels avec une personne qui est visiblement infectée.

Dans tous les cas, n'hésitez pas à en parler à votre pharmacien; il pourra vous informer sur les pratiques sécuritaires à adopter afin de vivre une sexualité saine et sans souci. Par ailleurs, si vous êtes atteint d'une ITS, il pourra vous renseigner sur les différents traitements qui s’offrent à vous.


DÉCOUVREZ LES AUTRES CONSEILS DE DAVID POUR UNE BONNE SANTÉ SEXUELLE


En lire plus sur le sujet

Le virus du papillome humain (VPH) et ses vaccins

Le virus du papillome humain (VPH) et ses vaccins

Lire l'article +
L’herpès génital : une maladie cachée

L’herpès génital : une maladie cachée

Lire l'article +
VIH et sida

VIH et sida

Lire l'article +
La chlamydia et la gonorrhée

La chlamydia et la gonorrhée

Lire l'article +

Commenter l'article

Pourrait vous interesser

Économisez sur vos produits santé

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet