en

Cancer de la prostate : les 2 tests de dépistage

Commentaires

Saviez-vous que le cancer de la prostate est le type de cancer le plus fréquent chez les hommes au Canada? Un homme sur huit développera en effet cette maladie au cours de sa vie. Bonne nouvelle toutefois : ce type de tumeur peut être détecté tôt grâce à deux tests de dépistage.

Cancer de la prostate

1. Le toucher rectal

Le toucher rectal est généralement la première méthode employée pour détecter le cancer de la prostate. Réalisé par un médecin, cet examen physique de la prostate par le rectum est fort simple et cause peu d'inconfort. Après avoir inséré un doigt ganté et lubrifié dans le rectum, le médecin palpe la prostate, à travers la paroi rectale, afin de détecter des masses ou d’autres anomalies pouvant suggérer la présence d'un cancer. Bien que ce test ne soit pas parfait (notamment parce qu'il ne permet pas de tâter toute la prostate), il est quand même utile, car il permet de vérifier la zone où se développent la plupart des cancers de la prostate. De plus, cet examen permet parfois de détecter un cancer même quand la valeur du dosage sanguin de l'antigène prostatique spécifique (APS) est considérée comme normale.

2. Le test de l'APS

Une autre façon de dépister le cancer de la prostate est de mesurer le taux d'antigène prostatique spécifique (APS), une protéine qui est sécrétée par les cellules de la prostate. Il s'agit d'un simple test sanguin qui ne requiert pas de préparation particulière. Lorsque le taux d'APS est élevé, cela peut indiquer la présence d'un cancer, d'où l'intérêt de ce test. Cela dit, le dosage de l'APS n'est pas spécifique au cancer. Un résultat élevé peut aussi indiquer d'autres problèmes prostatiques tels qu'une augmentation du volume de la prostate, appelée hypertrophie bénigne de la prostate, ou une inflammation de la prostate, appelée prostatite. Il arrive également que des hommes atteints d'un cancer de la prostate présentent des taux d'APS qui soient normaux.

Notez que ces deux tests sont souvent combinés pour accroître l'exactitude du dépistage. Sachez toutefois qu'aucun de ces tests ne permet de confirmer ou d'infirmer un diagnostic de cancer de la prostate. D'autres tests tels que l'échographie transrectale et la biopsie de la prostate sont nécessaires pour établir le diagnostic.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à parler à votre pharmacien 

Est-ce que tous les hommes devraient passer ces tests de dépistage?

De façon générale, les experts recommandent aux hommes de 50 ans et plus de discuter avec leur médecin traitant de l'intérêt de passer un test de dépistage du cancer de la prostate. Bien que le toucher rectal et le test de l'APS puissent détecter ce cancer à un stade précoce, ces tests peuvent également provoquer de fausses alertes et même entraîner des tests et des traitements inutiles. Il vaut donc mieux discuter avec votre médecin de votre risque personnel de développer un cancer de la prostate, ainsi que des avantages et limitations associés à ces tests de dépistage. Sachez toutefois que les hommes exposés à un risque élevé en raison d'antécédents familiaux de cancer de la prostate, de même que les hommes de descendance africaine, devraient vérifier auprès de leur médecin s'ils doivent subir ces tests de dépistage plus tôt.


DÉCOUVREZ LES AUTRES CONSEILS DE MARTIN SUR LA SANTÉ DE L'HOMME  


En lire plus sur le sujet

Que savez-vous sur le cancer testiculaire?

Que savez-vous sur le cancer testiculaire?

Lire l'article +
Le cancer colorectal

Le cancer colorectal

Lire l'article +

Commenter l'article

Pourrait vous interesser

Économisez sur vos produits santé

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet