Cannabis : les réponses de nos experts à vos questions (FAQ)

Vous avez plein de questions sur le cannabis, ses effets, les contre-indications liées à sa consommation, etc.? Nos experts répondent à toutes vos questions avec des faits précis et sans tabous.

Cannabis

Le cannabis rend-il vraiment parano?

Certaines personnes peuvent expérimenter une réaction d’angoisse ou de paranoïa suite à la consommation de cannabis. Cet effet ne se produit pas chez tout le monde et est en lien avec la dose consommée de THC (tétrahydrocannabinol), contenu dans le cannabis.

Cette sensation de paranoïa disparaît en quelques heures avec l’élimination naturelle et graduelle du THC par le corps.

Certaines études suggèrent une association entre la consommation de cannabis à forte concentration de THC et le développement de certaines maladies psychiatriques, dont la schizophrénie.

Les risques sont plus grands si le consommateur est jeune, consomme régulièrement et/ou intensivement ou a des antécédents personnels ou familiaux de schizophrénie.

Pourquoi j’ai les yeux rouges après avoir consommé du cannabis?

Le THC (tétrahydrocannabinol) que contient le cannabis est responsable d’une diminution de la tension artérielle dans le corps. Cela entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins et une augmentation du flux sanguin qui circule dans ces vaisseaux.

Comme les vaisseaux sanguins gonflent et se gorgent de plus de sang, les petits vaisseaux sanguins des yeux sont ainsi plus rouges et plus apparents.

Pourquoi la consommation de cannabis provoque parfois une grosse faim?

Des recherches ont démontré que le THC (tétrahydrocannabinol) active certaines zones du cerveau qui sont en lien avec la sensation de faim et de soif. Il déclencherait également la libération d’hormones qui stimulent l’appétit.

« Le cannabis n’a aucun effet sur moi ». Est-ce vraiment possible que je ne sois pas sensible aux effets du cannabis?

Le cannabis contient plus de 500 substances actives, dont les plus connues et étudiées sont le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol). Le THC est une substance dite psychoactive, responsable de la réaction d’euphorie, alors que le CBD contre les effets euphorisants du THC.

Chaque individu possède une quantité de récepteurs et une affinité différente pour le THC ou le CBD. Ceci expliquerait pourquoi certaines personnes ne ressentent pas l’effet euphorisant du cannabis, car les récepteurs de CBD bloquent la liaison du THC.

Quels sont les effets du cannabis sur le corps et sur la santé? (positifs, négatifs, etc.)

Le cannabis est une drogue considérée comme perturbatrice du système nerveux central. En d’autres termes, l’information reçue de nos sens par le cerveau est interprétée différemment et notre réponse l’est aussi.

Parmi les effets du cannabis, on remarque souvent :

  • de la somnolence,
  • des étourdissements,
  • un ralentissement de la pensée,
  • de la sécheresse au niveau de la bouche,
  • de la toux (pour ceux qui consomment en inhalation),
  • une euphorie,
  • une vision brouillée
  • et parfois des maux de tête.

De plus, il existe notamment un risque :

  • de psychose,
  • d’anxiété ou de dépression,
  • des difficultés de concentration,
  • des troubles de la mémoire et de l’apprentissage,
  • de la diarrhée et une accélération du rythme cardiaque.

Plusieurs études démontrent que la consommation régulière de cannabis affecte la santé mentale et peut prédisposer à développer des symptômes ou troubles psychotiques, tels que :

  • des troubles dépressifs,
  • la schizophrénie,
  • trouble d’anxiété sociale,
  • psychoses
  • et idées suicidaires.

Ce risque augmente notamment chez les utilisateurs qui débutent en bas âge (à l’adolescence) ou qui présentent des antécédents de troubles psychiatriques.

Il faut tenir compte que le cannabis contient plusieurs substances actives et que chacune a des propriétés différentes et se retrouvent en ratio différent dans les produits autorisés à la distribution. Ceux qui se retrouvent dans les produits sont :

  1. THC (tétrahydrocannabinol) : Il s’agit de la substance qui modifie les sensations, l’état de conscience, l’humeur et les perceptions. Cette substance psychoactive produit l’effet euphorisant ou communément appelé le ‘’high’’. Il stimule l’appétit et a aussi des propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et anti-nauséeuses, entre autres. Le THC est le composé le plus étudié et un des composés principaux dans le cannabis.
  2. CBD (cannabidiol) : Il n’a pas d’effet psychoactif, même qu’il vient contrer les effets du THC à forte dose. Il a des propriétés anti-inflammatoires, anti-douleur et pour calmer l’anxiété, entre autres.

Pour un survol des effets thérapeutiques du cannabis, référez-vous à la question 15.

Est-il vrai que le cannabis détruit les neurones?

Le cannabis ne détruit pas les neurones en tant que tel, mais il nuit à la transmission de l’influx nerveux entre les neurones. Le message envoyé du cerveau à nos sens de perception (vision, toucher) est donc altéré lorsqu’on consomme du cannabis.

Est-il vrai que le cannabis peut causer des dysfonctions érectiles?

Les études à ce sujet sont contradictoires. Certaines démontrent que le cannabis diminue la libido et le taux circulant de testostérone, alors que d’autres illustrent une augmentation du désir sexuel. Les effets diffèrent chez l’homme et la femme et seraient souvent en lien avec la dose consommée.

Quels sont les effets du mélange cannabis-tabac et cannabis-alcool?

Consommer en inhalation du tabac et du cannabis simultanément augmente l’exposition des poumons aux produits chimiques. Selon l’Association pulmonaire du Québec, un joint équivaudrait à 5 cigarettes en termes de produits chimiques.

La fumée de cannabis est donc nocive et sa consommation régulière peut apporter des problèmes de santé allant de la bronchite, toux, infections respiratoires jusqu’au cancer du poumon ou de la gorge.

Le fait de consommer de l’alcool en même temps que du cannabis accentue la perte de facultés, notamment la vigilance, l’équilibre et les réflexes. Le cannabis amplifie les effets de l’alcool.

D’autre part, l’alcool augmente et accélère l’absorption de THC dans le sang, ce qui amplifie également ses effets euphorisants. Il va sans dire que consommer de l’alcool avec du cannabis est fortement déconseillé.

Peut-on vraiment devenir accro au cannabis (thérapeutique et récréatif)?

Oui, il est possible de devenir dépendant au cannabis, au même titre qu’à la nicotine, à l’alcool ou à d’autres drogues. On estime que 9% des gens qui consomment du cannabis risquent de devenir dépendants, particulièrement les hommes et les fumeurs de tabac.

Les personnes ayant débuté la consommation de cannabis à l’adolescence et qui consomment régulièrement sont aussi plus à risque de développer un trouble de l’usage.

« Je pense être accro au cannabis ». Est-ce que mon pharmacien peut m’aider à arrêter?

Oui, votre pharmacien est un professionnel de la santé disponible pour vous aider par rapport à votre dépendance au cannabis. Il pourra vous outiller et vous référer aux bonnes ressources pour prendre en main et réduire votre consommation.

Est-ce que je peux faire une overdose de cannabis?

Aucun cas de décès à cause d’une surdose au cannabis n’a été répertorié jusqu’à maintenant. Au lieu d’une overdose, on parle plutôt d’intoxication au cannabis, psychose toxique ou « badtrip ». Cette réaction peut se présenter comme des signes :

  • de psychose,
  • des hallucinations,
  • une paranoïa,
  • de l’anxiété,
  • de la confusion,
  • une désorientation,
  • de la somnolence,
  • des étourdissements,
  • une accélération du rythme du cœur,
  • des nausées et des vomissements.

L’intensité d’une intoxication est variable d’une personne à l’autre et dépend souvent de la dose consommée.

Quelles sont les différences entre le cannabis thérapeutique et le cannabis récréatif? Ont-ils les mêmes effets?

Le cannabis thérapeutique est délivré après avoir obtenu une ordonnance médicale. Il sert à soulager une condition médicale diagnostiquée par un professionnel de la santé.

Depuis 2016, une demande doit être faite pour autoriser la culture personnelle à domicile, désigner quelqu’un pour le cultiver pour soi ou pour s’approvisionner chez un producteur autorisé.

Le cannabis thérapeutique est disponible sous forme :

  • d’herbe séchée,
  • d’huile,
  • de bourgeons, etc.

Les concentrations de THC/CBD sont déterminées par le prescripteur et peuvent être modulées selon les besoins. Généralement, le cannabis médical contient un ratio plus élevé en CBD, dans le but d’obtenir l’effet anti-douleur, anxiolytique et anti-inflammatoire.

Le cannabis récréatif, qui a été légalisé au Canada depuis octobre 2018, consiste en la consommation de cannabis pour une utilisation personnelle. Les gens peuvent s’approvisionner à la SQDC (Société québécoise du cannabis).

L’usage récréatif est souvent dans le but de rechercher l’euphorie ou communément appelé le « high ». Les produits contiennent divers ratios de THC et CBD.

Est-ce que je peux me procurer du cannabis en pharmacie?

Le cannabis sous forme d’herbe séchée, bourgeons, feuilles ou huile n’est pas disponible en pharmacie. On peut se le procurer chez les marchands autorisés (SQDC) ou par une demande de cannabis médical via un médecin. Des dérivés synthétiques de cannabis sont disponibles sous forme de médicaments en pharmacie et nécessitent également une ordonnance médicale.

Plusieurs interactions entre des médicaments et le cannabis ont été répertoriées. N’hésitez pas à consulter votre pharmacien afin de vous assurer de la compatibilité de votre médication et le fait de consommer du cannabis.

Pour quelles maladies le cannabis thérapeutique peut aider?

Présentement, les données scientifiques sur les bénéfices thérapeutiques du cannabis sont limitées. Il reste encore beaucoup de recherche à faire à ce sujet. Pour cette raison, le cannabis à des fins médicales est habituellement réservé en dernier recours.

Le cannabis médical ou thérapeutique est utilisé pour :

  • réduire l’excitabilité du système nerveux central
  • réduire la perception de la douleur,
  • améliorer le sommeil
  • et réduire les nausées et vomissements.

Il est utilisé dans le traitement de certaines maladies lorsque d’autres médicaments ont été essayés auparavant et que le résultat n’a pas été celui escompté

Par contre, des études démontrent que le cannabis médical pourrait être bénéfique pour certains problèmes de santé, tels que :

  • Douleurs chroniques de toute sorte chez l’adulte (arthrose, neuropathie, soins palliatifs, fibromyalgie, post-traumatiques, VIH);
  • Sclérose en plaques (aiderait à relâcher les muscles);
  • Nausées et vomissements secondaires à une chimiothérapie ou à la radiothérapie;
  • Stimulation de l’appétit chez les patients dénutris;
  • Épilepsie.

Est-ce qu’il y a des personnes qui devraient éviter de consommer du cannabis?

Oui. Santé Canada ne recommande pas l’usage de cannabis pour les groupes de personnes indiqués dans le tableau suivant :

Femmes en âge de procréer n’utilisant pas un contraceptif fiable, désirant tomber enceinte, qui sont enceintes ou qui allaitent

Le cannabis peut avoir des effets néfastes sur la grossesse et le développement fœtal.

Groupes de personnes

Raison

Personnes avec antécédents de troubles psychiatriques ou des antécédents familiaux de schizophrénie

Le cannabis est associé à une augmentation du risque de développement de troubles psychiatriques.

Jeunes de moins de 25 ans

Les produits contenant principalement du THC ont plus d’effets indésirables sur la santé mentale pendant le développement.

Personnes atteintes de maladie cardiovasculaire ou cérébrovasculaire sévère

Le cannabis peut causer des effets indésirables sur le système cardiovasculaire, allant jusqu’à la crise cardiaque et l’AVC.

Personnes atteintes de maladies respiratoires (asthme, maladie pulmonaire obstructive chronique, etc.)

Le cannabis fumé peut aggraver les maladies respiratoires.

Personnes atteintes de troubles hépatiques ou rénaux graves

Les données suggèrent que le cannabis peut contribuer à la progression de maladies hépatiques.

Personnes qui ont des antécédents de toxicomanie

Ces personnes sont plus susceptibles d’abuser le cannabis, qui est une substance pouvant provoquer la dépendance.

Personnes prenant des médicaments sédatifs ou psychoactifs

Le cannabis cause le même genre d’effets que ces médicaments ; il aura donc des effets additifs.

×

Envoyer à un ami

Cannabis : les réponses de nos experts à vos questions (FAQ)

Vous avez plein de questions sur le cannabis, ses effets, les contre-indications liées à sa consommation, etc.? Nos experts répondent à toutes vos questions avec des faits précis et sans tabous.
De :
À :

Chargement en cours...