Renouveler ses médicaments pendant la pandémie : la limite de 30 jours

Bien qu'on soit tenté d'en faire des provisions en ces temps de distanciation, le renouvellement des médicaments est limité à trente jours. Voici pourquoi.

La vérité sur la situation actuelle

Avoir chez soi une quantité suffisante de ses médicaments d’ordonnance est une mesure importante si on doit rester confiné à cause du coronavirus. Il est donc normal de vouloir s'y préparer. 

Est-ce qu'on devrait faire rapidement une grande quantité de provisions? 

Plusieurs messages alarmistes sont diffusés dans les médias. On recommande souvent de renouveler ses ordonnances afin de ne pas se retrouver à court de médicaments et même de demander deux ou trois mois d’approvisionnement à son pharmacien.

Certaines publications communiquent aussi que puisque plusieurs matières premières servant à fabriquer des médicaments viennent de la Chine, pays durement touché par le coronavirus, il faudrait s'inquiéter.

La vérité est qu'à l'heure actuelle, il n’y a pas de signes avant-coureurs d’une pénurie mondiale de médicaments. On peut vite devenir anxieux, surtout si les médicaments utilisés sont vitaux, mais il faut savoir que la situation est étudiée attentivement. Il n’y a donc pas lieu de paniquer.

Limite de quantité sur les médicaments : pourquoi mon pharmacien doit-elle la respecter?

Les autorités publiques ont pris la décision de limiter la quantité de médicaments à servir lors des renouvellements d’ordonnance afin de protéger le public. La directive est claire : pour le moment, les pharmaciens ne peuvent servir qu'un maximum de trente jours de médicaments à la fois.

Comme toute règle, il existe toutefois des exceptions pour certaines situations. Consultez votre pharmacien pour plus d'information.  

 

Quels seraient les risques si une telle mesure n'existait pas?

Le plus grand risque serait bien entendu la pénurie. Le fait que de nombreuses personnes feraient au même moment des réserves en médicaments pourrait créer ce qu'on appelle une pénurie artificielle. Ce phénomène risquerait potentiellement de limiter l’accès à certains médicaments à des gens vulnérables. En limitant la quantité de doses servie par personne, on réduit ainsi cette menace. 

Dans le cas où de grandes quantités de médicaments seraient remises à la fois, d'autres risques sont à considérer tel que :

  • La conservation qui pourrait ne pas être optimale, modifiant ainsi l'efficacité et la sécurité du médicament.
  • Le type de médicaments prescrit qui pourrait changer en cours de route amenant au gaspillage des doses restantes.
  • L'augmentation du risque d’accident médicamenteux (ex. : ingurgitation d’une quantité toxique par un enfant ou un animal).

 

Les solutions qui s'offrent à vous

En cas d'isolement volontaire à la maison ou d'une quarantaine imposée par une infection au COVID-19, sachez qu'il existe des solutions si vous craignez manquer de médicaments. Ainsi, un service de livraison est offert par la très grande majorité des pharmacies. Vos médicaments d'ordonnance seront livrés directement à votre domicile par l'entremise de ce service, donc nul besoin de vous déplacer.

L'idée est d'agir raisonnablement et de penser au bien commun. Bien que cette situation soit fort particulière, il ne faut pas céder à la panique et laisser la peur nous diriger vers un autre problème collectif. 

Vous avez l'habitude de renouveler vos médicaments plus d'un mois à la fois? Votre pharmacien pourra vous offrir à nouveau ce service lorsque la situation sanitaire mondiale sera revenue à la normale. 

Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur le service de livraison ou sur la situation actuelle, n'hésitez pas à discuter avec votre pharmacien, il vous aidera avec plaisir!

×

Envoyer à un ami

Renouveler ses médicaments pendant la pandémie : la limite de 30 jours

Isolement volontaire et quarantaine riment avec préparatifs. Pourtant, le renouvellement de vos médicaments est limité à trente jours au Québec. Voyez pourquoi.
De :
À :

Chargement en cours...