en

Santé & bien-être

Le syndrome prémenstruel («SPM»)

Commentaires

Pour plusieurs femmes, les menstruations ne sont pas de tout repos. Vous avez d’ailleurs sûrement déjà entendu cette expression lorsqu’une femme est de mauvaise humeur à l’approche de ses règles : « Elle doit être dans son SPM! » Mais, comment s’explique ce phénomène?

Le syndrome prémenstruel - SPM

Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel?

Ah, la période menstruelle… Pour bien des femmes, elle n’a rien de facile. La période des menstruations peut leur faire passer un bien mauvais moment : douleur, fatigue et changements sur le plan émotionnel sont au rendez-vous. Lorsque plusieurs symptômes physiques et émotionnels sont réunis avant les règles, on peut parler du syndrome prémenstruel, communément appelé le « SPM ».

Trois femmes sur quatre éprouvent des symptômes avant et pendant leurs menstruations. Le syndrome prémenstruel apparaît généralement quelques jours (souvent deux à sept) avant les menstruations et se termine au début de celles-ci ou dans les jours suivants. Plus de 150 symptômes ont été identifiés, les plus communs étant les suivants :

Symptômes physiques :

  • maux de tête/migraine;
  • fatigue;
  • troubles du sommeil;
  • douleur ou gonflement au bas du ventre;
  • seins enflés.

Symptômes psychologiques/émotionnels :

  • humeur changeante;
  • baisse d’énergie;
  • déprime;
  • anxiété;
  • irritabilité ou agressivité.

Le type, l’intensité et la durée des symptômes varient beaucoup d’une femme à une autre. Par ailleurs, la cause exacte de ce problème est inconnue. On pense que cela serait peut-être causé par la variation d’hormones durant le cycle menstruel. 

Sachez qu’il est possible que le syndrome prémenstruel aggrave vos problèmes de santé déjà existants tels que l’asthme, les migraines, les allergies ou l’épilepsie.

Comment faire face au mois prochain?

Plusieurs trucs et astuces existent pour prévenir ou diminuer l’intensité des symptômes. L’ensemble de ceux-ci repose essentiellement sur un mode de vie sain :

  • Évitez le tabac et l’alcool.
  • Reposez-vous bien et relaxez lors de cette période du mois.
  • Dormez suffisamment.
  • Ayez un poids santé.
  • Faites régulièrement de l’exercice physique (30 minutes au moins trois fois par semaine).
  • Prenez trois repas équilibrés par jour à des heures régulières (ne pas en sauter).

Le choix des aliments est fondamental si vous voulez atténuer le syndrome prémenstruel. Vous devez éviter de consommer en trop grande quantité le sel, le chocolat, le café ou les boissons gazeuses.

De plus, plusieurs études ont démontré que la consommation d’aliments contenant du calcium permet de réduire les symptômes prémenstruels. Ainsi, il est recommandé de consommer 1200 mg de calcium par jour pour en voir les effets bénéfiques. Sachez qu’un verre de lait contient environ 300 mg de calcium. Le magnésium aurait également des effets bénéfiques quant à la diminution des crampes menstruelles et des sautes d’humeur. Un apport de 300 à 400 mg par jour de magnésium serait suffisant. Voici une liste des aliments qui en contiennent le plus.

Aliments fournissant 400 mg de magnésium

1/4 de tasse de noix

1/4 de tasse de céréales de type All Bran

2/3 de tasse de thon

1/2 tasse d’épinards cuits

Les traitements disponibles

Vous devriez tout d’abord commencer avec les mesures mentionnées dans la section précédente. Par la suite, si la modification des habitudes de vie ne semble pas être suffisante, le recours à des médicaments peut être envisagé.  

Pour réduire les crampes menstruelles et la douleur, vous pouvez utiliser des anti-inflammatoires ou des antidouleurs à prendre au besoin. Puisque plusieurs de ces produits sont disponibles en vente libre à la pharmacie et que certains pourraient ne pas vous convenir, demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de vous en procurer.

La prise quotidienne d’un contraceptif hormonal, comme la pilule anticonceptionnelle, peut contribuer à prévenir le syndrome prémenstruel. Dans certains cas, vous pourriez envisager de la prendre en continu.

Le recours à certains traitements antidépresseurs (contre la dépression) et anxiolytiques (contre l’anxiété) peut être envisagé, particulièrement chez les femmes présentant des symptômes émotionnels qui compromettent leur vie au quotidien. Certains médecins les prescriront de façon cyclique, c’est-à-dire pour quelques jours ou quelques semaines avant le début des règles.  

En tant que spécialiste de la médication, votre pharmacien peut vous renseigner sur le choix des médicaments, leurs bénéfices, leurs effets indésirables, leurs précautions et la façon de les utiliser. Que vous optiez pour un médicament prescrit ou vendu sans ordonnance, misez sur ses bons conseils!

Il faut admettre que, pour nombre de femmes, l’arrivée des règles à chaque mois relève de la fatalité, mais il n’est pas nécessaire qu’il en soit de même pour le syndrome prémenstruel! Il est temps pour vous d’agir. De cette façon, peu importe le moment du mois, on verra en vous un vrai rayon de soleil, et jamais l’ombre de vous-même !

En lire plus sur le sujet

La vessie hyperactive. Quand l’envie presse!

La vessie hyperactive en 5 points

Lire l'article +
Les douleurs menstruelles : un mal classiquement féminin

Les douleurs menstruelles : un mal classiquement féminin

Lire l'article +
Hypothyroïdie : quand le corps fonctionne au ralenti

Hypothyroïdie : quand le corps fonctionne au ralenti

Lire l'article +
Les infections vaginales à levures

Infection vaginale à levures : les 4 choses à savoir

Lire l'article +

5 trucs à essayer pour soulager les règles douloureuses

Lire l'article +

Infections urinaires : 9 bonnes habitudes pour les éviter

Lire l'article +

Commenter l'article