en

La fièvre et la douleur chez l’enfant

Commentaires

En tant que parent, il vous est sans doute déjà arrivé de vous sentir démuni devant le malaise de votre enfant, ne sachant pas ce qui l’afflige. Si votre enfant ne mange pas, est maussade ou est l’ombre de lui-même, peut-être souffre-t-il de fièvre ou de douleur? Voici quelques conseils à ce sujet.

La fièvre et la douleur chez l’enfant

Maman, papa, ça ne va pas du tout!

Porter la main au front de son enfant est un geste qui peut symboliser tout l’amour et la tendresse qu’on lui porte. Dans d’autres circonstances, il peut être l’expression d’un malaise trop souvent ressenti par la grande majorité des parents : l’inquiétude parentale. Quand on sent que quelque chose ne va pas avec notre petit, il est normal d’être inquiet et de vouloir remédier à la situation sans délai!

La fièvre et la douleur font partie des maux courants des tout-petits. Ils ne sont pas dangereux pour leur santé; ils sont simplement des signes que le corps envoie pour vous informer que quelque chose ne tourne pas rond.

Quand la température monte…

La fièvre est un mécanisme normal et elle permet de se défendre contre les infections virales ou bactériennes. En général, elle disparaît en moins de 72 heures.

Outre le fait de constater une élévation de température sur le thermomètre, certains signes peuvent vous indiquer que votre enfant fait de la fièvre :

  • s’il refuse de s’alimenter;
  • si son sommeil est perturbé;
  • s’il pleure ou est maussade;
  • s’il est rouge;
  • s’il a des frissons;
  • s’il est plus chaud qu’à l’habitude.

Le seul moyen valable pour confirmer que votre enfant fait de la fièvre est de prendre sa  température avec un thermomètre.

Comment prendre la température?

Voici un tableau vous indiquant les valeurs normales de température en fonction de la méthode choisie pour la prendre :

Parties du corps

Plage des températures normales

Rectum

36,6˚C à 38,4˚C (97,9˚F à 101,1˚F)

Bouche

35,5˚C à 37,9˚C (95,9˚F à 100,2˚F)

Oreille

35,8˚C à 38,0˚C (96,4˚F à 100,4˚F)

Aisselle

34,7˚C à 37,4˚C (94,5˚F à 99,3˚F)

Si la température de votre enfant est supérieure aux valeurs décrites dans ce tableau, c’est qu’il fait de la fièvre.

Voici maintenant quelques informations au sujet des différentes méthodes :

  • Rectum : La façon la plus fiable pour l’enfant de moins de 2 ans.
  • Bouche : Elle convient seulement aux enfants de 5 ans et plus.
  • Aisselles : Moins incommodante pour certains enfants, cette méthode est considérée moins fiable et moins précise.
  • Oreille : Rapide et simple, elle n’est pas un premier choix chez les enfants, car elle est moins précise.

Pour les enfants de 2 à 5 ans, le rectum est la meilleure voie. Vous pouvez alternativement utiliser la méthode auriculaire ou celle sous les aisselles.

Dans tous les cas, les thermomètres au mercure ne sont plus recommandés, car cette substance est toxique s’il y avait un bris. Les thermomètres électroniques avec embout flexible et incassable sont le meilleur choix.

Que faire en cas de fièvre?

  • Conservez la température de la maison confortable, soit entre 18˚C et 21˚C.
  • Habillez l’enfant légèrement, mais évitez de le déshabiller complètement.
  • Donnez-lui à boire fréquemment (eau, jus ou lait) afin de maintenir une bonne hydratation.
  • Ne lui donnez pas un bain froid et ne le frictionnez pas avec de l’alcool.
  • Donnez-lui un médicament en vente libre pour faire descendre la fièvre, contenant de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène. Afin de connaître la dose exacte à lui donner selon son poids, consultez votre pharmacien. Demandez-lui également lequel de ces médicaments convient à votre enfant et à la situation.

Quand la douleur incommode un enfant…

Mal de tête, de dents, de gorge, aux oreilles… Le parcours de vie d’un enfant sera inévitablement parsemé de petits et de grand maux. Lorsqu’il est tout petit, il se peut que votre enfant ait peine à vous exprimer qu’il a mal, à indiquer où est l’origine de la douleur, ou à vous en décrire l’intensité. Outre les pleurs, voici quelques signes qui peuvent suggérer qu’il a de la douleur :

  • il fait des grimaces ou fronce le visage;
  • il refuse qu’on le prenne ou le touche;
  • il refuse de manger;
  • il a un sommeil perturbé;
  • il est maussade, irritable ou agressif;
  • il se raidit le corps;
  • il ne bouge pas ou refuse de jouer;
  • il touche constamment les oreilles.

La présence de douleur témoigne souvent d’une blessure récente ou d’une maladie, comme une infection. Une infection à la gorge ou aux oreilles peut s’avérer particulièrement douloureuse et nécessite souvent une consultation médicale.

Que faire en cas de douleur?

  • Tentez d’abord de savoir où il a mal.
  • Réconfortez-le et essayez de le distraire.
  • Frottez ou massez la zone douloureuse si cela semble lui faire du bien.
  • Changez-le de position; certaines positions peuvent parfois s’avérer plus confortables.
  • Appliquez de la chaleur ou du froid sur la zone de douleur lorsque cela est pertinent et apporte un soulagement.
  • Le traitement de la douleur ressemble bien souvent à celui de la fièvre. Des analgésiques sans ordonnance tels que l’acétaminophène et l’ibuprofène sont souvent d’un précieux secours. Pour un effet optimal, assurez-vous de donner le bon dosage, après avoir vérifié avec votre pharmacien. Il se peut que ce dernier ait d’autres conseils à vous prodiguer ou d’autres médicaments à vous recommander. Par exemple, si votre enfant a mal aux dents, il vous suggérera peut-être d’appliquer un médicament topique (à appliquer sur la gencive).

Votre pharmacien peut faire toute la différence dans la prise en charge de la douleur de votre enfant. N’hésitez pas à le consulter. Il pourra également vous guider à savoir si une consultation médicale est requise. 

Quand dois-je consulter le médecin?

Lorsque rien ne va plus, il vaut souvent mieux ne pas attendre avant de consulter. Il est peut-être le temps d’aller voir le médecin si :

  • votre enfant a une température rectale ≥38 ˚C et a moins de 3 mois;
  • votre enfant âgé de 3 à 6 mois a une température rectale ≥39 ˚C;
  • il y a présence d’une forte fièvre, à tout âge;
  • la fièvre et/ou la douleur persistent depuis plus de 72 heures;
  • votre enfant présente d’autres symptômes inhabituels tels que des vomissements, une respiration sifflante, des rougeurs, des petits boutons, etc.;
  • votre enfant a fait une convulsion.

Les mamans ont un sixième sens qu’on appelle l’instinct maternel. Pas de favoritisme ici… Les papas peuvent aussi faire appel à leur petite voix intérieure, celle-là même qui vous avise lorsque quelque chose cloche. Il s’agit d’un outil précieux pour savoir quand consulter. Faites confiance à votre jugement, et rappelez-vous qu’il vaut mieux consulter trop tôt que trop tard!

Lorsque la douleur et la fièvre viennent assombrir votre quotidien, il est rassurant de savoir que vous pouvez compter sur votre pharmacien. Pour les petits et grands maux des enfants, il a bien des cordes à son arc. Il saura viser juste en vous proposant des solutions toutes adaptées à la situation!

En lire plus sur le sujet

Pour en finir avec les poux de tête

Comment prévenir et éliminer les poux?

Lire l'article +

7 questions pour en finir avec les poux de tête

Lire l'article +

4 précautions à prendre en cas d’allergie alimentaire chez l’enfant

Lire l'article +

4 conseils pour soigner la varicelle

Lire l'article +
Les verrues

Les verrues

Lire l'article +
Les nausées et les vomissements chez les enfants

Les nausées et les vomissements chez les enfants

Lire l'article +

Les allergies graves et l’anaphylaxie

Lire l'article +
Le chapeau ou dermatite séborrhéique du nourrisson

Le chapeau ou dermatite séborrhéique du nourrisson

Lire l'article +
La perlèche

La perlèche

Lire l'article +
Votre enfant a la diarrhée? Pas de panique

Votre enfant a la diarrhée? Pas de panique…

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet