en

Les 9 contraceptifs les plus efficaces

Commentaires

On dispose aujourd'hui d'une panoplie d'options pour prévenir les grossesses. Certaines méthodes contraceptives sont toutefois plus efficaces que d'autres. Voici donc un survol des contraceptifs les plus intéressants à cet égard.

Le contraceptif oral

La pilule contraceptive est la méthode hormonale la plus connue. Elle contient des hormones qui contrôlent le cycle menstruel afin de prévenir la grossesse – selon le produit, elle peut combiner deux ingrédients (un œstrogène et un progestatif) ou n’en contenir qu'un seul (un progestatif). Elle doit être prise chaque jour à la même heure pour en assurer l’efficacité, surtout en ce qui concerne le contraceptif oral contenant seulement un progestatif. Lorsqu'elle est utilisée correctement, la pilule est efficace à 99,7 %, ce qui en fait l'une des méthodes contraceptives les plus fiables.

L'anneau vaginal

Tout comme le contraceptif oral, l’anneau vaginal est une méthode hormonale. Ce dispositif, souple et flexible, doit être inséré dans le vagin et gardé pendant 21 jours, après quoi on le retire. (La quatrième semaine du mois se déroule sans anneau.) Ensuite, on remet un nouvel anneau. Il contient deux hormones (un œstrogène et un progestatif) qu'il libère lentement. Ces hormones passent dans la circulation sanguine de la femme et préviennent la grossesse. Avec un taux d'efficacité de 99,7 % lorsque son utilisation est parfaite, l'anneau vaginal est tout aussi efficace que la pilule contraceptive.

Le timbre contraceptif

Le timbre contraceptif est aussi une méthode hormonale. Il doit être appliqué sur la peau et changé à chaque semaine. Il contient deux hormones (un œstrogène et un progestatif) qui sont diffusées graduellement à travers la peau. Il se remplace le même jour de la semaine (chaque lundi, par exemple), à la même heure, pendant trois semaines – la quatrième semaine est exempte de timbre, ce qui déclenche les menstruations. Son mode d'action est aussi très semblable à celui de la pilule. Tout comme cette dernière, le timbre est fiable à 99,7 % lorsqu'il est utilisé parfaitement.

Le stérilet hormonal

Le stérilet avec hormones est un contraceptif qui s'insère au niveau de l’utérus et qui offre une protection antigrossesse d’une durée de trois ou de cinq ans, selon le modèle utilisé. Ce petit dispositif libère une hormone progestative qui agit au niveau de la paroi de l'utérus. Celle-ci s'amincit et la glaire cervicale s'épaissit, de sorte qu'il est plus difficile pour les spermatozoïdes de pénétrer dans l'utérus. Cette méthode contraceptive est efficace à 99,8 %. Contrairement à la croyance populaire, le stérilet peut être utilisé chez les femmes n’ayant jamais eu d’enfants. Le stérilet en cuivre, qui ne contient pas d’hormones, demeure aussi disponible.

L'injection intramusculaire

L’injection contraceptive est une autre méthode hormonale qui empêche efficacement la grossesse. Cette méthode contraceptive ne contient qu'un seul type d'hormone, soit un progestatif. Ce dernier est administré par injection dans un muscle (au niveau d'un bras, d'une fesse ou d'une cuisse). L'injection intramusculaire doit être effectuée par un professionnel de la santé toutes les 12 semaines environ. Elle est efficace à 99,7 % pour prévenir une grossesse. Cela dit, comme elle entraîne un risque de perte de densité osseuse, on doit soupeser avec soin les bénéfices et les risques associés à son usage avant de l’envisager.

Les condoms masculins et féminins

Le condom masculin est la méthode barrière la plus fréquemment utilisée. Il existe aussi un condom féminin qui doit être inséré à l’intérieur du vagin avant les relations sexuelles. Ces deux méthodes contraceptives empêchent les spermatozoïdes de pénétrer à l'intérieur du vagin. Le condom pour homme est efficace à 98 % lorsqu'il est utilisé correctement. Le taux d'efficacité du condom pour femme est de 95 % dans le cas d'une utilisation parfaite. Ces deux méthodes offrent également l’avantage de protéger contre les infections transmissibles sexuellement (ITS), protection que les contraceptifs hormonaux n’offrent pas.

Le diaphragme

Le diaphragme est une méthode barrière qui empêche les spermatozoïdes d’atteindre le col de l’utérus, ce qui prévient la fécondation d’un ovule1. Ce dispositif en forme de dôme8 doit être inséré dans le vagin, contre le col de l’utérus. Il doit également être utilisé avec un spermicide, qui a pour mission de détruire les spermatozoïdes – notez toutefois qu’un spermicide ne devrait pas être utilisé seul étant donné son efficacité limitée. Lorsqu'il est utilisé parfaitement, son efficacité est de 94 %. Ce dispositif présente également l’avantage de pouvoir être utilisé pour plusieurs relations sexuelles, contrairement au condom.

La cape cervicale

La cape cervicale est une méthode barrière qui bloque l'entrée des spermatozoïdes. Ce dispositif est inséré dans le vagin, contre le col de l’utérus. Il doit être utilisé conjointement avec un spermicide. La cape cervicale est offerte en plusieurs tailles, car elle doit être bien ajustée sur le col afin d'offrir une protection maximale. Son efficacité est cependant différente selon qu'elle est utilisée par les femmes qui ont déjà donné naissance (pares) ou non (nullipares). Dans le cas d'une utilisation parfaite, son efficacité est de 91 % chez les femmes sans enfants et de 74 % chez les femmes avec enfants.

L'éponge contraceptive

L’éponge contraceptive est une méthode barrière qui contient un spermicide. Elle doit être insérée dans le vagin, contre le col de l’utérus. Elle empêche les spermatozoïdes de pénétrer dans l'utérus en bloquant l'entrée du col utérin et le spermicide détruit les spermatozoïdes au contact. C'est donc à la fois une méthode barrière et un spermicide. L'éponge contraceptive fournit une protection de 12 heures. Il n'est donc pas nécessaire de la changer si on a de nouveaux rapports sexuels pendant cette période. Son taux d'efficacité est d'environ 80 % lorsqu'elle est utilisée parfaitement. Cela dit, elle augmente l'efficacité d'autres méthodes contraceptives (le condom, par exemple).

La contraception orale d'urgence

Aussi appelée « pilule du lendemain », la contraception orale d'urgence (COU) peut être utilisée après une relation sexuelle non protégée, un échec de la contraception ou une agression sexuelle. Cette méthode de contraception d'urgence peut être utilisée jusqu'à 5 jours après un rapport sexuel non protégé, mais son efficacité est maximale lorsqu'elle est administrée dans un délai de 24 heures à la suite de la relation sexuelle. En fait, le principe du « le plus tôt le mieux » s’applique ici. Sachez toutefois que la COU n’est pas une pilule d’avortement et n’aura aucun effet si l’ovule a déjà été fécondé. De plus, elle ne prévient pas le risque de grossesse en cas de nouvelles relations sexuelles au cours des jours ou des semaines suivant le traitement. Enfin, cette contraception ne doit être prise qu'en cas d'urgence et ne peut remplacer une méthode de contraception régulière, car son efficacité est moindre. Pour en savoir plus sur la COU ou encore pour l'obtenir, consultez votre pharmacien affilié à Brunet.

DÉCOUVREZ LES AUTRES CONSEILS DE DAVID POUR UNE BONNE SANTÉ SEXUELLE

En lire plus sur le sujet

6 questions à vous poser avant de choisir votre méthode contraceptive

Lire l'article +
Les différentes options de contraception

Les différentes options de contraception : comment s’y retrouver

Lire l'article +
Condom : 10 règles à suivre pour éviter les soucis

Condom : 10 règles à suivre pour éviter les soucis

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet