en

Mieux vivre avec les allergies saisonnières

Commentaires

C’est en été que notre cote de bonheur devrait être rehaussée, mais voilà que celle-ci est assombrie par la survenue de symptômes, comme les yeux qui piquent, le nez qui coule et les éternuements qui ne vous laissent aucun répit. Se pourrait-il que vous souffriez d’allergies saisonnières?

Mieux vivre avec les allergies saisonnières

Que sont les allergies saisonnières?

Une allergie est une réaction excessive du système immunitaire envers une substance qui est perçue par le corps comme un étranger. On nomme cet étranger un « allergène ».  Le corps libère à ce moment de l’histamine, à l’origine des symptômes incommodants (d’où l’intérêt d’utiliser des antihistaminiques). Les pollens sont les allergènes en cause dans l’allergie saisonnière. Au Canada, l’herbe à poux demeure la plus importante source de pollen. Voilà pourquoi les allergies apparaissent périodiquement, le plus souvent au printemps et à l’été.

Il existe plusieurs synonymes aux termes allergie saisonnière, y compris rhinite allergique, rhinite saisonnière ou rhume des foins. Environ 20-25 % des Canadiens souffrent de rhinite allergique alors rassurez-vous,  vous n’êtes pas seul! On ne connaît pas les causes exactes de la rhinite allergique, mais votre bagage génétique serait un facteur important.

Quels sont les symptômes de l’allergie saisonnière?

Les réactions les plus fréquentes comprennent :

  • le nez qui coule;
  • des éternuements;
  • une sensation de picotement à la gorge;
  • une congestion nasale;
  • la conjonctivite (larmoiement, rougeurs et démangeaisons aux yeux).

Selon plusieurs spécialistes, les symptômes auraient tendance à être plus prononcés qu’auparavant.  Si vous souffrez d’asthme, le pollen peut aggraver vos symptômes et vous devriez consulter votre médecin ou votre pharmacien si c’est le cas.

Que faire si je  pense souffrir d’allergies saisonnières?

Si comme plusieurs Canadiens vous êtes aux prises avec ce problème, sachez qu’il n’existe pour l’heure aucun traitement pour en « guérir » définitivement. Par contre, bien heureusement, les symptômes peuvent être soulagés par l’utilisation appropriée de médicaments en vente libre. Il existe plusieurs  médicaments à prendre par la bouche qui sont efficaces et sécuritaires pour diminuer la réaction allergique. On les appelle « antihistaminiques ». On peut également avoir recours à des gouttes ophtalmiques (pour les yeux) disponibles derrière le comptoir du pharmacien. Des médicaments d’ordonnance peuvent également s’avérer nécessaires dans certains cas. Votre pharmacien est là pour vous guider efficacement dans le choix de vos traitements, en tenant compte de votre contexte de vie, de vos antécédents médicaux et des autres médicaments que vous prenez.

Les moyens de prévention

Voici quelques petits trucs au quotidien pouvant vous aider à réduire vos symptômes d’allergie saisonnière :

  • Tenez les portes et les fenêtres fermées pour éviter d’être en contact avec les pollens se trouvant à l’extérieur.
  • En voiture, roulez les fenêtres fermées et privilégiez la climatisation.
  • Ne tondez pas la pelouse vous-même.
  • Évitez les marches dans les champs ou les sous-bois, surtout les jours de grand vent où la quantité de pollens dans l’air est plus grande.
  • Portez des lunettes de soleil lorsque vous êtes à l’extérieur de la maison.
  • Après une activité à l’extérieur, prenez une bonne douche pour éliminer les pollens sur votre peau. Changez de vêtements lorsque vous vous rhabillez.
  • Ne faites pas sécher vos vêtements sur la corde à linge, car des pollens pourraient s’y déposer.
  • Lavez vos mains plus souvent, surtout lorsque vous revenez de dehors.
  • Lorsque vous avez une activité extérieure de prévue, informez-vous sur les prévisions de niveaux de pollen. Choisissez les moments où les taux de pollen sont moins élevés.
  • Assurez-vous d’avoir toujours en votre possession des médicaments de secours comme des antihistaminiques. N’attendez pas que les symptômes soient trop sévères avant de prendre un médicament, ou que la pharmacie ne soit fermée.

Quand devrais-je consulter un médecin?

Bien souvent, la prise en charge des allergies saisonnières ne nécessite pas de consultation médicale et votre pharmacien peut vous aider. Cependant, il pourrait être souhaitable de voir un médecin dans les situations suivantes :

  • si vos symptômes persistent malgré l’usage de médicaments en vente libre et qu’ils compromettent votre fonctionnement ou votre qualité de vie;
  • si vous éprouvez des effets secondaires à la suite de la prise de médicaments en vente libre;
  • si vos allergies occasionnent une aggravation d’une maladie préexistante, par exemple l’asthme;
  • si vous développez une infection, comme une sinusite ou une otite.

Profiter de l’été malgré les allergies saisonnières

En conclusion, les allergies saisonnières sont habituellement de courte durée et inoffensives, mais peuvent toutefois nuire à la qualité de vie. Si vous pensez souffrir d’allergies saisonnières et souhaitez en diminuer l’impact sur le déroulement de votre été, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien. Il saura vous prodiguer de judicieux conseils et vous guider vers le meilleur traitement pour vous. Ne passez pas à côté de votre été, il n’arrive qu’une seule fois par année!

En lire plus sur le sujet

Mon enfant souffre d’allergies saisonnières

Mon enfant souffre d’allergies saisonnières

Lire l'article +
Bien choisir sa médication pour les allergies saisonnières

Bien choisir sa médication pour les allergies saisonnières

Lire l'article +

Rhume des foins et allergies : réduire ses symptômes par l’alimentation

Lire l'article +

5 astuces pour conjuguer plein air et allergies

Lire l'article +

Commenter l'article

Pourrait vous interesser

Économisez sur vos produits santé

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet