en

Vivre avec la migraine

Commentaires

Il vous arrive de vous « arracher les cheveux » tellement la tête vous fait mal? Cela vous empêche de fonctionner normalement et de profiter pleinement de la vie? Il se peut que vous souffriez de migraine. Cette maladie affecte jusqu’à 19 % des Québécois adultes. Voici quelques trucs pour vous aider à dompter cette ennemie de votre bien-être. 

La migraine : un mal qui ralentit les ardeurs

Douleur extrême à la tête, nausées, modifications de la vision… La migraine n’est pas qu’un simple mal de tête. Les symptômes sont beaucoup plus intenses et ils sont très variés. Pour les migraineux, il arrive que des activités habituelles comme aller travailler ou s’occuper de la maisonnée semblent impensables. Si tel est votre cas, ce qui suit saura vous intéresser.

La migraine est causée par un trouble neurologique complexe dont on ne connaît pas encore toutes les subtilités. Les symptômes classiques de la migraine résultent d’une cascade d’événements (désordre électrique, inflammation, dilatation de vaisseaux, etc.) survenant dans le cerveau.

Les femmes sont trois fois plus à risque de souffrir de cette maladie que les hommes. La migraine affecte surtout les jeunes adultes ; après 50 ans, les crises sont plus rares.

Chaque crise migraineuse peut durer de quelques heures à quelques jours. La fréquence et la sévérité des crises diffèrent d’un individu à un autre. Certains malchanceux souffrent de migraine plusieurs fois par semaine, tandis que d’autres ne sont incommodés que quelques fois par année. Les symptômes suivants distinguent la migraine d’un mal de tête courant :

  • douleur plus forte d’un côté de la tête;
  • douleur pulsatile;
  • nausées ou vomissements;
  • problèmes de vision (vue brouillée, apparition de points noirs);
  • sueurs;
  • intolérance aux bruits.

Qu’est-ce qui peut déclencher une crise migraineuse?

Plusieurs facteurs peuvent déclencher une crise migraineuse. Ils ne sont pas les mêmes pour tous. Si vous souffrez de migraine, efforcez-vous de cerner les facteurs que vous devez éviter. En voici quelques exemples :

  • le stress/les émotions fortes;
  • la fatigue;
  • les fluctuations hormonales (associées notamment à la ménopause et aux menstruations);
  • un changement dans les habitudes de sommeil;
  • les odeurs fortes (que dégagent des parfums, la fumée de cigarette, certains produits chimiques, etc.);
  • des facteurs climatiques (froid ou chaleur extrêmes, par exemple);
  • les bruits forts;
  • la lumière intense;
  • la faim ou les sauts de repas;
  • la consommation d’alcool;
  • la prise de certains aliments.

Des médicaments peuvent aussi occasionner des migraines. C’est le cas, par exemple, de la pilule contraceptive. Si vous souffrez de migraine après avoir pris votre contraceptif, plusieurs options s’offrent à vous. En effet, si la migraine survient toujours pendant la période d’arrêt de sept jours, il est suggéré de prendre le contraceptif en continu (sans pause). Sinon, il est possible d’avoir recours à une pilule présentant une plus faible teneur en hormones.

Consultez votre pharmacien si vous avez des maux de tête intenses ou des migraines après avoir commencé à prendre un nouveau médicament.

Les traitements disponibles

Il existe deux types de traitements antimigraineux : le traitement aigu (lors des crises) et le traitement d’entretien (à long terme, en prévention des crises).

Dans le cadre du traitement aigu, les médicaments sont utilisés dès l’apparition de la migraine pour soulager rapidement les symptômes. Lorsque les crises ne perturbent que faiblement la qualité de vie, le traitement est semblable à celui d’un mal de tête ordinaire (prise d’analgésiques, d’anti-inflammatoires, etc.). Par contre, lorsque les crises nuisent considérablement aux activités quotidiennes, on peut recourir à des médicaments conçus expressément pour traiter la migraine.

SI vous avez des migraines fréquentes ou très incommodantes, un traitement à long terme peut permettre de les prévenir. Les médicaments utilisés dans ce contexte doivent être pris tous les jours et comportent de nombreux bénéfices. Ils réduisent la fréquence et la sévérité des crises et améliorent l’efficacité des traitements aigus. Plusieurs semaines peuvent s’écouler avant qu’ils ne produisent leur plein effet. La patience est donc de mise.

Si vous devez prendre un médicament pour le traitement aigu de vos migraines, voici quelques conseils :

  • Prenez-le dès que vous constatez des symptômes ou des signes annonciateurs d’une migraine.
  • Respectez les recommandations du fabricant ou de votre pharmacien au regard de la posologie.
  • Ne prenez jamais plus de médicament que ce qui est recommandé.
  • Si vous n’obtenez pas un soulagement suffisant lorsque vous le prenez ou si vous éprouvez des effets secondaires, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Il y a peut-être lieu de changer de médicament.

Et si vous devez suivre un traitement d’entretien :

  • Prenez votre médicament tous les jours, tel que prescrit.
  • Mentionnez à votre pharmacien et à votre médecin tous les médicaments que vous prenez, y compris ceux sans ordonnance et les produits de santé naturels. Ils pourront s’assurer qu’il n’y pas de risque d’interaction.
  • En cas d’inefficacité (après plusieurs semaines de traitement) ou d’effets secondaires, consultez votre professionnel de la santé.

Les modifications du mode de vie

Votre mode de vie peut influer sur la fréquence et la sévérité de vos migraines. Voici ce que vous pouvez faire afin de les réduire :

  • Évitez les facteurs qui déclenchent vos migraines.
  • Ayez une alimentation saine et équilibrée.
  • Ne sautez pas de repas et mangez à votre faim.
  • Buvez suffisamment d’eau durant la journée.
  • Modérez la consommation d’alcool.
  • Apprenez à gérer votre stress.
  • Évitez le surmenage.
  • Accordez-vous des heures de sommeil réparateur.
  • Prenez du temps pour vous, pour relaxer. Allez vous faire masser, méditez, adonnez-vous au yoga ou à toute autre activité qui vous permet de faire une pause.
  • Faites de l’exercice régulièrement.
  • Abstenez-vous de fumer et évitez la fumée secondaire.
  • Soyez attentif aux signaux que votre corps vous envoie.

« Passer à travers » la crise

Lorsque vous sentez que la migraine semble vouloir s’installer, appliquez les mesures suivantes :

  • Cessez l’activité que vous êtes en train de faire.
  • Reposez-vous dans une pièce sombre et calme.
  • Réduisez les bruits environnants.
  • Évitez les odeurs fortes.
  • Ne vous exposez pas aux rayons du soleil.
  • Appliquez des compresses froides au niveau de la tête ou du front.
  • Massez doucement votre cuir chevelu ou effectuez une pression sur vos tempes.
  • Pratiquez des techniques de relaxation.

La plupart du temps, la crise migraineuse constitue une expérience éprouvante. Le recours à la médication s’avère souvent nécessaire, mais la prise en charge de la migraine ne s’arrête pas là. Vous pouvez poser des gestes concrets pour prévenir la migraine au quotidien et diminuer son impact sur votre bien-être et votre qualité de vie lorsqu’elle survient. Des professionnels de la santé, comme votre pharmacien, peuvent vous renseigner sur la migraine et les différents moyens de la prévenir et de la combattre. Après tout, vous avez sûrement déjà tant de choses en tête… La migraine ne devrait pas en faire partie!

En lire plus sur le sujet

Mal de tête ou migraine : comment faire la différence?

Lire l'article +
La céphalée médicamenteuse

La céphalée médicamenteuse

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet