en

Cesser de fumer : un geste essentiel pour vous éloigner de la MPOC

Commentaires

Fumer et souffrir de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ne font pas bon ménage. Saviez-vous que l’arrêt de la cigarette fait partie du traitement efficace de cette maladie des poumons? Découvrez les bienfaits de ce geste en lisant ce qui suit.

Cesser de fumer : un geste pour vous éloigner de la MPOC

La MPOC : la maladie des fumeurs

Nos poumons sont essentiels à notre survie, car ils fournissent l’oxygène à tout notre organisme. Pour bien faire leur travail, ils doivent donc être en bonne santé. L’usage de la cigarette contrevient à cet idéal. En effet, elle contient des milliers de substances chimiques dont certaines peuvent causer le cancer. En outre, celles-ci provoquent une irritation des poumons, en plus de détruire les petits cils qui tapissent les bronches. Ces cils servent à nettoyer les poumons et à empêcher les microbes et les poussières de s’infiltrer plus profondément. Le terrain est donc propice au développement de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). D’ailleurs, la cigarette serait la cause de près de 80 % des cas de MPOC. 

La MPOC est un terme général qui englobe dans les faits deux maladies : l’emphysème et la bronchite chronique. Ces maladies résultent de l’exposition prolongée à des substances chimiques, le plus souvent celles contenues dans la fumée de cigarette. Elles surviennent donc très souvent chez les fumeurs et les personnes exposées à la fumée secondaire. Dans tous les cas, les poumons ont subi des dommages et cela conduit à des symptômes qui compromettent gravement le bien-être, la qualité de vie et la capacité de la personne de vaquer à ses occupations. Ces symptômes comprennent notamment :

  • une difficulté à respirer, parfois importante;
  • un essoufflement;
  • une toux persistante;
  • des expectorations (crachats);
  • une réduction de la tolérance à l’effort;
  • de la fatigue.

Pour donner une idée de l’inconfort ressenti par les personnes aux prises avec la MPOC à son stade plus sévère, certaines d’entre elles le décrivent comme une impression constante qu’elles sont en train de se noyer. D’autres diront que cela s’apparente à devoir respirer l’air à travers l’orifice d’une paille, du matin au soir. La  majorité d’entre elles vous diront qu’avoir su, elles auraient arrêté de fumer bien avant!

Les bienfaits d’abandonner de la cigarette

Si vous êtes atteint de MPOC, arrêter de fumer est le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à votre santé. Ce geste freinera considérablement la progression de la maladie. Par contre, les dommages déjà causés ne pourront pas être réparés, mais la cessation tabagique préviendra leur aggravation. Les bénéfices en seront mêmes supérieurs à l’emploi des médicaments qui traitent les symptômes de MPOC. Voici d’autres avantages liés à l’abandon de la cigarette si vous souffrez de MPOC :

  • amélioration de la capacité pulmonaire;
  • aide à mieux respirer;
  • diminution des symptômes de la MPOC, comme la toux chronique, l’essoufflement et la respiration sifflante;
  • prévention des complications de la MPOC (ex. : infections des voies respiratoires, cancer du poumon) ;
  • diminution du risque de décès dû à la MPOC.

Abandonner le tabac est aussi efficace pour prévenir le risque de développer une MPOC si vous n’en êtes pas encore atteint. Ceci pourrait être un argument supplémentaire pour vous convaincre de vous départir de votre dépendance à la cigarette. Finalement, demeurer loin de la fumée secondaire est tout aussi important, car celle-ci peut être autant dommageable que la fumée inhalée.

Conseils pour arrêter de fumer

Il est vrai qu’arrêter de fumer n’est pas facile pour tous. Abandonner cette habitude nécessite beaucoup de volonté. Voici donc quelques conseils pour vous aider dans votre démarche :

  • Comme les envies de fumer ont une durée d’environ cinq minutes, trouvez une autre activité qui vous plaise à faire durant ce temps.
  • Changez certaines habitudes qui vous poussent à fumer (ex. : boire de l’alcool ou du café, sortir avec des amis fumeurs, pause au travail, etc.).
  • Parlez de votre volonté de cesser de fumer avec votre médecin ou votre pharmacien pour qu’il discute avec vous des différents traitements pour arrêter de fumer (ex. : timbres de nicotine, pastilles, gommes, etc.).
  • Lorsque vous vivrez des moments plus difficiles, rappelez-vous les raisons qui vous ont poussé à cesser de fumer.
  • Préparez-vous adéquatement avant de cesser de fumer pour faire face plus facilement aux symptômes de sevrage et aux moments difficiles.

Bien d’autres trucs pourraient vous aider dans votre lutte contre le tabac. Votre pharmacien s’y connaît en la matière, alors consultez-le ! Pour en savoir plus sur la cessation tabagique et recevoir de l’aide, vous pouvez également consulter le site www.jarrete.qc.ca.

Si votre médecin vous a dit que vous souffrez de MPOC, ou encore si vous commencez à éprouver des difficultés sur le plan respiratoire, aucune mesure ne vous aidera davantage que d’abandonner la cigarette. N’attendez pas d’être acculé au pied du mur pour prendre votre santé en main. Tout comme l’est votre cœur, vos poumons sont essentiels à votre survie. Le temps est venu pour vous de penser à leur santé car, vivre longtemps, c’est bien, mais vivre bien, c’est encore mieux!

En lire plus sur le sujet

Le traitement de la MPOC : pour ne pas perdre le souffle

Le traitement de la MPOC : pour ne pas perdre le souffle

Lire l'article +
La maladie pulmonaire obstructive chronique

La maladie pulmonaire obstructive chronique

Lire l'article +

Les traitements de la fibrose kystique

Lire l'article +

La fibrose kystique : apprendre à connaître une maladie méconnue

Lire l'article +

Commenter l'article

Restez à l'affût!
Restez à l'affût!

Soyez toujours au courant des nouvelles tendances et des promotions Brunet!

Restez à l'affût! Abonnez vous à l'infolettre Brunet